Alexis Bouillet, 20 ans, Pâtissier-Confiseur



Alexis Bouillet, Pâtissier-ConfiseurActuellement Pâtissier-Confiseur à l'hôtel Plaza Athénée à Paris, Alexis a décroché la médaille d'or aux Olympiades des métiers. Une compétition entre jeunes professionnels. Témoignage.

Quel est ton parcours scolaire et professionnel ?

Après le collège, je me suis naturellement dirigé vers un BEP Pâtisserie à l'École Hôtelière en Vendée avant d'entreprendre un BTM (Brevet Technique des Métiers). Actuellement, je travaille à l'hôtel Plaza Athénée à Paris avec le chef Christophe Michalak (champion du monde de Pâtisserie).

Quand et comment as-tu eu l'idée de devenir pâtissier confiseur ?

C'est suite au stage d'orientation réalisé en classe de 3ème que j'ai décidé de faire de la pâtisserie. Ce métier m'a immédiatement plu ! Finalement, je poursuis depuis 5 ans le même parcours professionnel que mon frère jumeau.

Aujourd'hui, que fais-tu ? En quoi consiste ton métier ? 

Aujourd'hui, je vis de ma passion pour la pâtisserie. Mon chef, Monsieur Michalak, étant lui-même champion du monde, nous pousse à constamment nous surpasser. Mon rôle est de concevoir les pâtisseries, mais également de participer au développement de nouvelles recettes.

Quels sont les avantages et les inconvénients de ce métier ?

Dans ce métier, on peut laisser libre cours à notre esprit créatif et artistique en élaborant des pièces en sucre ou en chocolat. C'est un métier sans limites ! Cependant, les horaires ne sont pas faciles à concilier avec la vie familiale et sociale. De plus, on subit une pression permanente pour le développement de nouveaux produits.

Pourquoi avoir participé aux Olympiades des Métiers ?

L'ancien candidat français en pâtisserie (Loïc Ginestes) est un ami, il m'a expliqué un peu le principe de la compétition et m'a proposé d'y participer. C'est naturellement que j'ai accepté. Je me suis entraîné sans relâche pour être prêt le jour J, et ça a payé !

Comment t'es-tu préparé pour les Finales Nationales ?

Je me suis préparé en restant après le travail. Mes coachs m'ont suivi jusqu'au bout sans rien lâcher. J'ai également fait une épreuve blanche pour être au top pour la compétition.

En quoi consistaient les épreuves de la compétition nationale ?

Le premier jour de la compétition, nous avons dû réaliser une pièce en chocolat sur le thème de la Saint-Valentin ainsi que des bonbons en chocolat et du modelage en pâte d'amandes. Le deuxième jour, nous avons dû créer des entremets, des petits gâteaux et des desserts à l'assiette. Pour finir, le dernier jour, nous avons dû réaliser une pièce en sucre.

Quel souvenir garderas-tu des Finales Nationales des Olympiades des Métiers ?

Le moment de la remise des médailles, c'était énorme ! Il y a beaucoup de monde, la famille est présente, et la peur de les décevoir nous prend au ventre. Quand on appelle votre nom pour la plus haute marche du podium, c'est un soulagement, une libération !

Quel est ton truc pour gérer la pression ?

J'ai tenté de m'isoler dans une bulle, de ne surtout pas regarder le public qui est venu nombreux nous voir travailler. Évidemment avoir une bonne hygiène de vie, bien manger, et boire pendant le concours ainsi que bien respirer pour être en forme et tenir jusqu'à la fin !

Quels sont tes futurs projets ?

Je souhaite continuer d'acquérir de l'expérience pendant environ trois ans en France puis partir à l'étranger, si possible aux USA pour y découvrir une nouvelle vie et une nouvelle façon de voir les choses.

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN ALEXIS BOUILLET, 20 ANS, PâTISSIER-CONFISEUR

Tiffany

23 ans

UNIVERSITÉ JEAN MOULIN - LYON 3

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié