Alternance et contrats de travail



Quand on parle d'alternance, deux types de contrats viennent immédiatement à l'esprit : le contrat d'apprentissage et le contrat de professionnalisation (anciennement « contrat de qualification »). Financièrement, ce sont les plus intéressants car ils sont basés sur un véritable contrat de travail, accordent le statut de salarié à l'apprenti, tout en lui garantissant la gratuité de ses études.
Le contrat d'apprentissage
C'est quoi ?
Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail écrit, à durée déterminée (CDD). Il fixe tes engagements ainsi que ceux de ton employeur et de ton école !
Combien de temps ?
Un contrat d'apprentissage a une durée variable : il peut courir d'un à trois ans, selon le type de profession et la qualification préparée, allant même jusqu'à quatre ans lorsque l'apprenti présente un handicap.
Pour qui ?
Tout jeune âgé de 16 à 25 ans peut prétendre à un contrat d'apprentissage. Des dérogations à ces limites d'âge sont possibles.
Comment cela fonctionne-t-il ?
La formation alterne entre des périodes d'acquisition de savoir-faire en entreprise et des périodes de formation théorique dispensée en centres de formation ou par l'entreprise elle-même si elle dispose d'un service de formation agréé.
Sur une base de 150 heures de travail au minimum, la formation représente 15 à 25 % de la durée totale du contrat de travail. N'importe quel employeur du secteur privé peut signer un contrat d'apprentissage s'il s'engage à prendre les mesures nécessaires à l'organisation de la formation. Ainsi, l'entreprise a l'obligation de placer l'apprenti sous la tutelle d'un maître d'apprentissage, salarié capable de former l'apprenti à la pratique du métier. L'entreprise y trouve de son coté des contreparties financières intéressantes : outre l'exonération de charges (prises en charge par l'Etat), elles ont également droit à un crédit d'impôt de 1 600 euros par apprenti et par an. En résumé, tout le monde est gagnant !
Quelle rémunération ?
La rémunération de l'apprenti dépend de son âge, et de sa progression dans les cycles de formation. Calculée entre 25 % et 78 % du SMIC, elle permet de bénéficier d'un premier salaire conséquent, et donc d'une autonomie plus grande.
Le contrat de professionnalisation
C'est quoi ?
Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail remplaçant le contrat de qualification. Il permet d'accéder à une certification (diplôme, titre, CQP, certification reconnue...).
Pour qui ?
Si ce type de contrat s'adresse majoritairement au moins de 26 ans sans qualification professionnelle, il est également ouvert aux demandeurs d'emplois de plus de 26 ans, ainsi qu'aux salariés dont la qualification s'avère inadéquate.
Comment cela fonctionne-t-il ?
La formation alterne entre des périodes d'acquisition de savoir-faire en entreprise et des périodes de formation théorique dispensée en centres de formation ou par l'entreprise elle-même si elle dispose d'un service de formation agréé.
Sur une base de 150h de travail au minimum, la formation représente 15 à 25 % de la durée totale du contrat de travail.
Combien de temps ?
D'une durée minimum de 6 à 12 mois, le contrat de professionnalisation peut dans certains cas être étendu à 24 mois.
Quelle rémunération ?
La rémunération est versée par l'entreprise en pourcentage du SMIC, selon l'âge et le niveau de formation de l'apprenti.
Combien de temps ?
D'une durée minimum de 6 à 12 mois, le contrat d'apprentissage peut dans certains cas être étendu à 24 mois.
art3565]
L'apprentissage est-il fait pour toi ?
Teste-toi !
BESOIN D'AIDE POUR TON ORIENTATION ?
Affine tes choix d'orientation grâce à nos tests d'orientation gratuits !
Consulte notre méthode en 4 étapes pour réussir ton orientation !
Recherche des métiers par centre d'intérêt, secteur d'activité ou ordre alphabétique grâce à la rubrique "Fiches métiers" !
Recherche des métiers en fonction de tes matières scolaires préférées !
Consulte l'annuaire des diplômes !

Tiffany

22 ans

UNIVERSITÉ JEAN MOULIN - LYON 3

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié