Anesthésiste réanimateur




Le métier d'anesthésiste réanimateur consiste à endormir les malades avant une intervention chirurgicale. Avant l'opération, il réalise une consultation pré-opératoire : questions sur les antécédents des patients (allergies, opérations antérieures, traitements médicaux en cours) pour évaluer tous les risques éventuels liés à une anesthésie. Il explique également le déroulement de l'intervention, le réveil, le protocole anti-douleur qui sera choisi. Son objectif est de rassurer le patient. Pendant l'opération, il surveille les signes vitaux (fréquence cardiaque, pression artérielle, électrocardiogramme), et réinjecte en cours d'intervention des substances si l'état du patient se dégrade. Si le patient est dans un état grave, l'anesthésiste réanimateur intervient.
L'anesthésiste réanimateur se charge également de réveiller les patients et prend en charge leurs douleurs après l'opération.
Les anesthésistes réanimateurs travaillent dans les services de réanimation chirurgicale. Ceux qui sont spécialisés en réanimation médicale travaillent dans le service où sont pris en charge les cas les plus graves comme les chocs infectieux, les pneumopathies avec insuffisance respiratoire, les intoxications médicamenteuses graves...
Un anesthésiste réanimateur peut travailler dans des hôpitaux, des cliniques privées ou publiques. Il peut être amené à travailler le week-end et les jours fériés. Il travaille en étroite collaboration avec les médecins et les chirurgiens.
Ses qualités : L'anesthésiste réanimateur doit être pédagogue et diplomate. Il a le sens du contact et sait se montrer rassurant. Il doit également être réactif et rigoureux. Par ailleurs, un anesthésiste réanimateur doit être capable de garder son sang-froid et gérer des situations stressantes.
Les débouchés : Aujourd'hui, les étudiants en médecine sont peu nombreux à s'orienter vers la profession d'anesthésiste réanimateur qui souffre de cette désaffection. Les perspectives de recrutements sont donc très favorables. Au cours de sa carrière, l'anesthésiste réanimateur peut effectuer des travaux de recherche pour des organismes universitaires, pour l'industrie pharmaceutique ou dans le cadre de ses activités hospitalières. Une fonction d'enseignant au sein d'un CHU (centre hospitalier universitaire) est une autre activité possible.

Formation

Pour devenir anesthésiste réanimateur, tu dois suivre 11 années d'études en faculté de médecine après un bac scientifique.
Après 6 ans d'études en médecine, tu dois réussir l'examen national classant. Il te faut ensuite passer un DES (diplôme d'études spécialisées) d'anesthésie réanimation pendant 5 ans. Tu peux également préparer un DESC (diplôme d'études spécialisées complémentaires) afin de te spécialiser en réanimation médicale. Ce diplôme est ouvert au DES en cardiologie, pneumologie, d'anesthésie réanimation.
http://www.imaginetonfutur.com/Pour-quels-metiers-de-la-sante-es-tu-fait.html]

Combien

En début de carrière, un anesthésiste réanimateur gagne environ 2 200 euros bruts par mois. En fin de carrière son salaire peut atteindre plus de 6 500 euros par mois.


ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

JE FAIS DES ÉTUDES POUR DEVENIR ANESTHÉSISTE RÉANIMATEUR : DISCUTONS-EN!

GWENN

27 ans

INSTITUT DE FORMATION EN PÉDICURIE PODOLOGIE CHU DE TOULOUSE PURPAN

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié