Anne-Sophie, 32 ans, juriste en propriété intellectuelle



Anne-Sophie Bayle apporte un conseil juridique aux unités, répond aux questions de droit qu'on lui soumet, rédige et négocie des contrats passés entre le CEA et des organismes publics de recherche ou des industriels. Un métier qui exige de la rigueur et des qualités à la fois rédactionnelles et relationnelles.

En quoi consiste votre métier ?
Je suis sollicitée par des chercheurs ou des chargés de valorisation. Ces derniers s'occupent de démarcher les industriels pour négocier des accords de licence et de collaboration. Ils me demandent de les conseiller, de répondre aux questions juridiques qui ont trait au droit des brevets ou des marques, aux droits d'auteurs ou de logiciels. Ce sont des questions très concrètes : comment faire pour protéger mon logiciel, déposer une marque ?... Mais, mes attributions ne s'arrêtent pas là.
Que faites-vous d'autre ?
Parallèlement, je rédige et négocie des contrats, qui portent sur des droits de propriété intellectuelle. Il peut s'agir de contrats de cession de brevets ou de marques, de contrats de licence de logiciels, de contrats de commande de reportage... Ces contrats sont passés entre le CEA et des organismes publics de recherche, des industriels ou des particuliers. Les réponses apportées doivent permettre de protéger les intérêts du CEA mais aussi de ne pas gêner les négociations avec les partenaires. Ce n'est pas tout : je dépose aussi les marques à l'INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) et m'occupe, pour le CEA, des relations avec la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés).
A quand remonte votre intérêt pour cette spécialité ?
J'ai fait la fac de droit un peu par hasard. En licence, j'ai découvert la matière de la propriété intellectuelle. ça m'a tout de suite plu.
Justement, qu'est ce qui vous plait le plus dans votre métier ?
Je travaille pour un milieu très créatif, les dossiers sont tous différents. Il n'y pas trop de routine. De plus, j'aime bien la confrontation, la négociation.
Quelles qualités requiert-il ?
De la rigueur, de bonnes capacités rédactionnelles et aussi un bon contact avec les gens, en interne comme à l'extérieur. Il faut savoir communiquer et être capable de retranscrire le mieux possible ce que veut la personne qui nous a sollicités.
Propos recueillis par Véronique Gérardin

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN ANNE-SOPHIE, 32 ANS, JURISTE EN PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Lise

22 ans

STAGE - WEDDING PLANNER // NKT EVENTS

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (1)

plexDUB2S 23 janvier 2010 16:51 #1
quels autres métiers ce DEA vous permettait il denvisager?