Arrêt cardiaque : sauve des vies !



Selon la Fédération française de cardiologie, chaque année en France, 50.000 personnes décèdent d'un arrêt cardiaque (hors milieu hospitalier), soit quelque 130 décès cardiaques par jour. Or on estime qu'un tiers des décès pourraient être évités grâce à la pratique du massage cardiaque et à l'utilisation du défibrillateur. Et si on sauvait des vies ?


Comment reconnaître l'arrêt cardiaque ?
L'arrêt cardiaque se traduit par une perte de connaissance et un arrêt de la respiration. Autrement dit, une personne qui s'écroule soudainement, qui est inconsciente (elle ne répond pas aux questions) et qui ne respire plus (on ne sent pas d'air qui sort de son nez ni de sa bouche et sa poitrine ne se soulève plus), fait un arrêt cardiaque.
Face à un arrêt cardiaque, il faut agir rapidement
Lors d'un arrêt cardiaque, chaque minute qui passe est vitale et risque d'endommager les tissus privés de l'oxygène et des nutriments normalement véhiculés par le sang. Il est donc extrêmement urgent de relancer le cœur. La réactivation du cœur peut se faire par le massage cardiaque ou à l'aide d'un défibrillateur automatique, appareil qui délivre, lorsque c'est nécessaire, des impulsions électriques.
Face à un arrêt cardiaque, 3 gestes peuvent sauver une vie
1. Il faut contacter immédiatement les secours (le 15 pour le Samu, le 18 pour les pompiers, le 112 numéro européen des urgences).
2. Dans la mesure du possible, il faut pratiquer le massage cardiaque jusqu'à l'arrivée des secours.
3. Et utiliser un défibrillateur lorsqu'il y en a à proximité.
Comment fonctionne un défibrillateur automatique ?
Le défibrillateur est doté d'une aide intégrée, de sorte que tout témoin d'un accident cardiaque peut s'en servir. En pratique, il suffit d'ouvrir le boîtier et d'appuyer sur le bouton de mise en fonctionnement. L'utilisateur est alors guidé. Il a à placer les deux électrodes sur le thorax de la victime comme indiqué sur le schéma. Ensuite, l'appareil analyse automatiquement l'activité du cœur et détermine si un choc électrique est nécessaire ou non (le témoin n'a donc pas de décision à prendre !). En cas de défibrillation, le choc est délivré automatiquement par l'appareil, au bon moment, via les électrodes placées sur la peau de la victime.
Où trouver un défibrillateur ?
Des défibrillateurs sont progressivement installés en France dans toutes sortes de lieux publics ou privés : entreprises, gymnases, terrains de sport, musées, lycées, parcs, gares, aéroports, centres commerciaux... Le site www.defibrillateurs-en-france.com recense sur une carte de France tous les lieux équipés d'un défibrillateur. Il existe par ailleurs une application pour Smartphone qui permet de géolocaliser les défibrillateurs les plus proches (et aussi de signaler ceux qui n'ont pas encore été référencés).
© photo : Jean-Paul Comparin - Fotolia.com

pub

Antonin 21 ans

Polytech Lille Villeneuve-d'Ascq (Lille 1)

Discuter avec Antonin

Découvrir d'autres étudiant(e)s »

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié