Augmentation du numerus clausus de 478 places dans 26 facultés



Numerus claususDans un communiqué de presse publié mercredi dernier, la ministre de la Santé, Marisol Touraine a confirmé l’augmentation du numerus clausus pour les étudiants de médecine. Ce seront 478 places supplémentaires qui seront disponibles dans 26 facultés.

La ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé dans un communiqué l’augmentation du numerus clausus de 478 places pour les étudiants en médecine. Ce seront donc 8 124 places qui seront ouvertes en 2017. Ce qui représente 6% de plus par rapport à 2016.

Cette augmentation concerne 26 facultés de médecine des régions déficitaires, à savoir : les universités de Lyon, Saint-Etienne, Besançon, Rennes, Corte, Strasbourg, Lille, Amiens, Paris (VI, VII, XI, XII, XIII, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines), Bordeaux, Poitiers, Montpellier, Toulouse, Marseille, Nice, Angers, Nantes, de la Nouvelle-Calédonie, mais également de Saint-Denis de la Réunion, les Antilles et la Guyane.

D’après Marisol Touraine, « l’inégale répartition des médecins en zones rurales comme péri-urbaines est un véritable enjeu de santé publique. Aujourd’hui, avec la régionalisation du numerus clausus, nous renforçons l’adéquation de l’offre de formation des futurs médecins avec les besoins tels qu’évalués par les acteurs de chaque territoire ».

Cette mesure vise notamment à encourager les jeunes médecins à s’installer dans les territoires dits en tension.

Pour rappel, le numerus clausus permet de fixer directement par arrêté ministériel le nombre de places disponibles en 2ième année de médecine, d'odontologie, de pharmacie et sage-femme. L'étudiant doit donc obtenir les meilleures notes pour espérer avoir un classement favorable au terme de l’épreuve.

 

-> Faire un Bilan d'orientation pour trouver ta voie ou affiner tes choix

pub

Alizée 19 ans

Lycée Bossuet

Discuter avec Alizée

Découvrir d'autres étudiant(e)s »

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié