Aurélien, 17 ans, apprenti en Bac Pro électrotechnique (lauréat Olympiades des métiers 2011)



17 ans et déjà lauréat d'une compétition nationale de métiers ! Aurélien a trouvé sa voie depuis l'école primaire et n'a jamais jamais changé d'ambition.

Quel est ton parcours scolaire et professionnel ?
Après mon brevet, je suis allé directement en BEP Métiers de l'électrotechnique en apprentissage. J'ai fait ma première année avec un artisan électricien et pour ma deuxième année, j'ai changé d'entreprise afin de m'orienter vers le côté industriel de l'électricité. J'ai obtenu mon BEP en juin 2010, en étant lauréat de ma promotion sur l'académie de Grenoble.
Quand et comment t'es venue l'idée d'exercer cette profession ?
Cette idée est présente dans ma tête depuis que je suis tout petit, dès l'école primaire j'étais intéressé par l'électricité! Au collège, je me suis mis à pratiquer chez moi cette passion. J'ai choisi de le réaliser mon stage de troisième chez un artisan électricien->[électricien ], avec qui j'ai passé une semaine. Cela m'a permis de me conforter dans mon choix professionnel. C'est en pratiquant les différentes facettes de l'électricité dans mon centre de formation que je me suis rendu compte que le côté industriel (moteurs, automates, machines, ...) m'intéressait bien plus que l'électricité de l'habitat.
Aujourd'hui, que fais-tu ? En quoi consiste ton métier ? Dans quelle entreprise travailles-tu ?
Je suis actuellement en BAC Professionnel Électrotechnique, Énergie et Équipements communicants dans le même centre de formation et dans la même entreprise que pour mon BEP. Au sein de mon entreprise, je suis dans le service maintenance électrique, mon travail au quotidien consiste à entretenir toutes les installations électriques de l'usine (machines de production, éclairage, bureaux, ...) lors de pannes, ou en prévention. Je m'occupe également de l'amélioration et de la conception de nouvelles machines. Ma place comme secrétaire du CHSCT (Comité pour l'Hygiène, la Sécurité et les Conditions de Travail) est très intéressante, il s'agit de prévoir et supprimer les risques liés à une future machine.

Quels sont les avantages et les inconvénients de ce métier ?
Mon métier a l'avantage d'être très varié, on voit toutes les facettes d'une usine de production. On découvre plein de choses intéressantes. Il est rare de faire la même chose!
À l'heure actuelle, je ne vois pas d'inconvénients particuliers à exercer ce métier.
Pourquoi avoir participé aux Olympiades des Métiers 2011 ?
J'ai participé aux 41es Olympiades des Métiers car Raphaël Rostaing, mon professeur d'électrotechnique, m'a suggéré de participer aux sélections régionales alors que je n'étais qu'en deuxième année de BEP. Il m'a dit qu'il avait confiance en moi et que ça serait une très bonne expérience. Je n'ai pas hésité et je me suis engagé dans cette aventure, qui n'est pas encore finie, pour mon plus grand plaisir!
En trois mots, comment définirais-tu cette compétition ?
Trois mots... C'est peu ! Je dirai, extraordinaire, passionnante et humaine.
Comment t'es-tu préparé pour les Finales Nationales ?
J'avoue ne pas avoir pu m'entraîner autant que je le souhaitais pour ces sélections nationales, ce qui m'a pénalisé pendant la compétition avec notamment des pertes de temps et pas mal de petites erreurs lors des épreuves !
En quoi consistaient les épreuves de la compétition nationale ?
Je devais, en suivant un cahier des charges très détaillé, faire une installation électrique complète, c'est-à-dire partir de panneaux et finir avec une installation automatisée fonctionnelle. Il fallait pour cela que j'assemble et fixe divers appareils (boutons, voyants, capteurs, tubes, gaines, ...) que je les raccorde électriquement et que je réalise une armoire électrique complète ! Après ça, il fallait programmer un automate (cerveau de l'installation) et un afficheur tactile pour commander le système automatisé. Entre temps, j'ai eu une épreuve de dépannage électrique sur une armoire type et une recherche de schéma électrique en logique câblée avec un cahier des charges également. Tout cela en 19 heures seulement!
http://www.imaginetonfutur.com/L-Equipe-de-France-des-Metiers-se-preparent-dans-le-dome-des.html], puis de poursuivre mes études jusqu'au BTS. Par la suite, peut-être, continuer vers des études supérieures pour intégrer un bureau d'études en conception de machines industrielles automatisées ou travailler dans une usine de production en tant qu'ingénieur automaticien..

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN AURÉLIEN, 17 ANS, APPRENTI EN BAC PRO ÉLECTROTECHNIQUE (LAURÉAT OLYMPIADES DES MÉTIERS 2011)

Antoine

19 ans

LYCÉE HÔTELIER ET DE TOURISME

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (1)

Ducresh N'Gata 22 juillet 2016 19:29 #1
En tout cas je te félicite mon frère, moi également je suis beaucoup interessé par l'électrotechnique et il me manquait d'ambitions, j'ai fini par comprendre que si l'on veut reussir une chose il doit vivre de cette chose. Maintenant tout ce que je fais; je le fais pour ma passion. Tu m'as beaucoup inspiré merci.