Avec les parents, la liberté, ça se gagne !



Tes parents n'ont rien vu venir : ils te considèrent encore comme leur grand bébé alors que tu rêves d'indépendance... Comment leur faire comprendre qu'il est temps pour eux de lâcher du lest ? Voici quelques pistes...

Leur confiance, tu doperas
Tu voudrais que tes parents évoluent ? Impossible de leur demander de changer si tu ne bouges pas de ton côté. Pourquoi ne pas leur montrer que tu as mûri, en prenant quelques initiatives qu'ils apprécieront : arroser les plantes, acheter le pain ou faire tes devoirs sans qu'on ait à te le rappeler... Engage-toi auprès d'eux (sans rien demander en échange, hein ?) et surtout RESPECTE votre accord sur la durée. S'ils ne peuvent pas te faire confiance, comment veux-tu qu'ils te lâchent dans la nature l'esprit tranquille ?
En enfance, tu ne retomberas pas
Certaines attitudes un peu gamines sont à éviter, sous peine de diminuer l'impact de tes efforts (ci-dessus) pour « monter en grade » :
Exiger quelque chose sous prétexte que tout le monde y a droit = Niveau primaire ! Halte aux comparaisons : tous les parents n'ont pas les mêmes moyens, ni les mêmes principes.
Partir en claquant la porte, ou hurler pour tenter de les faire changer d'avis quand ils disent non = Niveau maternelle ! Rien ne vaut une bonne discussion (voir ci-dessous).
S'impatienter, exiger les choses sur le champ = niveau crèche ! Le monde ne tourne pas QUE autour de toi, même si cette réponse est vitale à tes yeux ! Savoir attendre est une preuve de maturité.
Au marchandage, la discussion tu préfèreras
Solution pour débloquer une situation : exprimer ce que tu ressens, mais sans tomber dans la négo de marchand de tapis. Tes parents sont responsables de toi et décident. Exclu aussi : faire du chantage ou les prendre par les sentiments finira toujours par se retourner contre toi. En revanche, tu as toujours le droit de demander... Et de choisir le bon moment pour le faire, quitte à fixer un rendez-vous si tes parents sont du genre overbookés ! Évite aussi de tomber dans l'accusation (= vous voulez mon malheur).
Témoignages
« Je peux sortir quand je veux, en semaine et le week-end, tant que mes parents ne font pas le taxi. Je n'ai jamais été en conflit avec eux sur ce point (merci à mes frères aînés !). En revanche, ils ne veulent pas que je fasse du stop, par exemple. Ils m'ont permis d'être indépendant et je trouve ça bien. »
Jonathan, 15 ans
« Mes parents sont stricts, et ma liberté, je l'ai acquise par la confiance. Côté vestimentaire, je suis originale. Pas provoc', mais quand je me suis fait prendre avec du rouge à lèvres, j'ai eu droit aux yeux écarquillés, aux « piques »... J'ai attendu patiemment que ma mère me l'autorise, ce qu'elle a fini par faire. Et maintenant, je me maquille et m'habille comme je veux, à quelque chose près (pas de mini-jupe) ! »
Irène, 17 ans
Par Juliette Labaronne

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN AVEC LES PARENTS, LA LIBERTÉ, çA SE GAGNE !

Rachel

24 ans

IEP PARIS - SCIENCES PO

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (1)

miss gwada 29 juillet 2010 14:17 #1
Ma mere me laisse sortir mais ne veux pas que je sorte avc desz garçons mai le souci cest que je menten plus avec des garçons que des fille. que faire?