Camille, 17 ans, étudiante à l'ISCOM Toulouse



Témoignage de Camille, étudiante en première année section COMAL (communication globale des entreprises et des marques) à l'ISCOM Toulouse (Institut Supérieur de Communication et de Publicité).

Quel a été ton parcours scolaire avant d'intégrer l'ISCOM Toulouse ?
Bac S-SVT spé maths.
Pourquoi as-tu choisi l'ISCOM Toulouse ?
Au départ je voulais faire une prépa lettres, où j'ai d'ailleurs été acceptée. Mais au moment de faire un choix, j'ai préféré l'ISCOM parce que cette voie me paraissait beaucoup moins scolaire, plus pratique et elle correspondait plus à mes attentes et à mes envies : je savais déjà que je voulais faire de la communication.
Quels sont les plus et les moins de ta formation ?
La section COMAL de l'ISCOM est une filière très professionnalisante, avec deux fois deux mois de stage dès la première année. On peut vraiment mettre en application l'enseignement que l'on a acquis.
Tous nos professeurs sont des professionnels de la Communication. Ils nous font vraiment part de leur expérience, de l'actualité et de leur vécu. On se rend vraiment compte qu'ils sont passionnés par leur métier et cela rend leurs cours vraiment très intéressants.
L'ambiance de l'école est vraiment bonne, que ce soit dans la classe ou avec les autres années.
Du côté négatif, c'est une école privée, donc évidemment le coût. Les stages peuvent aussi être difficiles à trouver, surtout les premiers étant donné qu'on n'a aucun réseau et un CV léger en sortant du bac. Mais avec de la persévérance on arrive tout de même à en trouver.
Quelles matières étudies-tu ? Quelles sont tes « préférées » et pourquoi ?
En première année section COMAL, on a comme matières : psychologie du consommateur, regard sur la marque, marketing, action de communication, anglais, histoire des médias, culture générale, expression écrite et orale, et observatoire de la communication.
Je n'ai pas vraiment de matières "préférées". Elles sont toutes intéressantes. Ce sont des matières complètement nouvelles pour moi, étant donné que ce ne sont pas des choses que l'on apprend au lycée.
Par exemple l'action de communication nous permet de créer des flyers, des cartes de visite ou même des affiches pour des petites entreprises de notre ville ; regard sur la marque nous fait découvrir quels moyens les marques utilisent pour acquérir de la notoriété, le marketing nous montre les différentes stratégies utilisées par les marques et les entreprises pour promouvoir leurs produits, et psychologie du consommateur nous explique quels moyens utilisent les publicitaires pour faire adhérer le consommateur à la marque et lui faire acheter le produit.
On se rend vraiment compte que toutes ces choses sont en lien direct avec notre vie de tous les jours, c'est très intéressant et amusant d'analyser un spot TV lors des pages publicité. (rire)
A quels diplômes et métiers préparent ta formation ?
En COMAL, nous avons quatre ans d'étude qui débouchent sur un diplôme reconnu par l'État de niveau II (Bac +4). Il faut savoir que l'ISCOM est un réseau sur toute la France. Par conséquent, pour obtenir le diplôme, la quatrième année se fait obligatoirement à l'ISCOM Paris : la maison mère du réseau.
Elle forme à tous les métiers de la communication|Plus d'infos sur les métiers de la communication, que ce soit communication interne, externe, évènementielle, relation publique ou même relation presse.
As-tu déjà des contacts réguliers avec le monde professionnel ?
Oui et non. Oui car comme je l'ai dit précédemment tous nos professeurs sont des professionnels de la communication qui pour la plupart possèdent leur agence.
Non car je n'ai pas encore fait mes stages, donc je n'ai pas pu découvrir réellement de l'intérieur le monde professionnel. Mon premier stage se déroulera de janvier à février.
A quel métier te destines-tu ? Pourquoi ?
Je ne sais pas exactement à quel métier je me destine. Au début en rentrant à l'ISCOM, l'événementiel|Fiche métier organisateur d'événements me plaisait bien. Le métier d'attachée de presse|Fiche métier attaché de presse aussi. Mais au fil des cours, on se rend compte que le monde de la communication est très vaste, et que l'on ne connait pas tout. C'est pourquoi je vais utiliser mes stages pour découvrir réellement le monde de la communication et me construire en quatre ans mon projet professionnel.
Camille, 17 ans, étudiante en 1ère année à l'ISCOM Toulouse a répondu le 25/11/10 au questionnaire en ligne Etudiants, témoignez !

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN CAMILLE, 17 ANS, ÉTUDIANTE à L'ISCOM TOULOUSE

Malicia

18 ans

IFSI IFAS IFAP

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (0)