Catherine Doignon, responsable de la politique jeunes chez Renault



En 2010, Renault c'était plus de 122 000 salariés et de 3 millions de véhicules vendus dans le monde. Alors, que les embauches étaient au ralenti ces deux dernières années, le recrutement s'accélère. Rencontre avec la responsable de la politique jeunes du groupe.

Quelle place est accordée à l'apprentissage dans la politique RH de Renault ?
Depuis plusieurs années Renault, accueille chaque année près de 1 000 jeunes en apprentissage, tous niveaux d'études confondus. Ce chiffre devrait être doublé cette année.
Y a-t-il un « profil type » d'apprentis ?
Ingénierie, électronique, fabrication, commerce, tertiaire... Tous les métiers et les domaines sont concernés par le recrutement d'apprentis. Il n'y a donc pas de profils types, nous recrutons des jeunes du CAP au bac +5. La diversité des profils renforce la richesse de l'entreprise et plus leurs profils sont variés, plus c'est riche pour l'entreprise.
Comment s'effectuent les recrutements d'apprentis ?
Tous les modes de recrutements sont utilisés. Par exemple, les sites locaux mettent des annonces dans les journaux. Les recrutements d'apprentis au siège et au Technocentre, se font via notre site internet www.renault.com, rubrique « Carrières ». Nous avons également de nombreux partenariats avec des centres de formation d'apprentis (CFA), qui nous présentent directement de potentiels apprentis.
Comment faites-vous la différence entre deux candidats aux formations identiques ?
Il n'y a pas de règle type, c'est une question de personnalité, de parcours... Tout ce que je peux dire, c'est que nous favorisons le recrutement de jeunes femmes. En effet, sur l'ensemble de nos effectifs salariés en CDI, nous comptons 17% de femmes et c'est un chiffre que nous souhaitons faire évoluer. Actuellement, pour 100 apprentis recrutés, nous recrutons déjà au moins 30 jeunes femmes, et nous allons continuer.
Qui sont les 2 800 stagiaires que vous accueillez chaque année ?
Tout comme pour les apprentis, ce sont des jeunes aux profils et aux parcours variés du CAP au bac +5 sur tous les métiers. D'une durée de 1 mois à 1 an, les stages chez Renault correspondent à des missions bien définies qui favorisent l'acquisition d'une véritable expérience professionnelle.
Durant les deux dernières années, Renault a peu recruté. Quelles sont les perspectives de recrutements de jeunes ?
C'est reparti ! En 2011, Renault prévoit de recruter plus de 1 500 futurs collaborateurs, dont de nombreux jeunes diplômés sur un panel de métiers très variés. Renault prévoit également d'intensifier sa politique en faveur de l'alternance pour atteindre 4% de jeunes en alternance d'ici la fin de l'année. Cette politique dynamique à l'égard des jeunes se traduit notamment par le soutien de Renault à « Course en Cours », un projet qui peut susciter des vocations professionnelles et qui permet une première approche de l'entreprise et de son fonctionnement.

Crédit photo : Serge Charonnat
Justement, mercredi 25 mai, s'est tenu la finale nationale de « Course en cours », pouvez-vous nous en parler ?
Lancé en 2006, « Course en Cours » est un dispositif soutenu par Renault et Dassault Systèmes, qui renforce les passerelles entre le monde de l'éducation et de l'entreprise. Pendant toute une année, près de 11 500 lycéens et collégiens, accompagnés de leurs enseignants et de tuteurs-étudiants, conçoivent et fabriquent une mini voiture de course au format 1/14ème. Ce travail se concrétise lorsque cette mini voiture s'élance sur une piste rectiligne de 20 mètres pour disputer des « runs » face aux concurrentes. Hier, le Technocentre de Renault (78) a accueilli la finale nationale de cette compétition. 25 équipes de collégiens et lycéens se sont affrontés. Victorieux dans les compétitions régionales de Course en Cours, ces 150 élèves se sont affrontés pour décrocher une place sur le podium.

Crédit photo : Serge Charonnat
L'entreprise Renault a-t-elle mis en place des partenariats avec le monde de l'éducation ?
Nous accueillons pendant une semaine des professeurs et proviseurs de collège et lycée afin qu'ils découvrent l'univers de l'entreprise et se rendent compte au mieux des connaissances demandées. En 2009, le Groupe a également engagé un nouveau partenariat avec Un Avenir Ensemble, un projet de parrainage d'élèves méritants issus de milieux défavorisés, accompagnés et conseillés par des collaborateurs de Renault pendant toute la durée de leurs études.
Propos recueillis par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN CATHERINE DOIGNON, RESPONSABLE DE LA POLITIQUE JEUNES CHEZ RENAULT

Jeremy

20 ans

ECE PARIS

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié