Célia, 21 ans, BP coiffure



Célia est l'une des 43 finalistes des Olympiades des Métiers, le plus grand concours de métiers au monde. Tous représenteront les couleurs de la France en novembre 2007 au Japon.

Qu'est-ce qui vous a décidé à participer aux Olympiades ?
Je connais bien les concours de coiffure car j'adore la compétition. J'ai cependant attendu d'être correctement préparée et d'avoir suffisamment confiance en moi pour participer à celui des Olympiades. Il est bien plus difficile que les autres mais bien plus attrayant aussi, car il propose différentes étapes (départementales, régionales, nationales) et offre davantage d'espoir pour l'avenir car c'est un concours reconnu.
Dans quel état d'esprit êtes-vous à quelques mois de la finale au Japon ?
Je suis positive. J'ai hâte de participer à la finale et de découvrir l'ambiance des épreuves internationales. En attendant, j'écoute attentivement les conseils de mon expert et je travaille beaucoup chez moi, oubliant les heures libres et les congés. Mais d'ores et déjà, le concours m'a ouvert des portes : mon expert est mon nouveau patron, il m'a embauchée lorsque j'ai gagné les régionales.
Pourquoi avoir choisi la coiffure ?
Par vocation ! Depuis l'âge de 3 ans je veux devenir coiffeuse. Les stages qui ont suivi n'ont fait que confirmer cette orientation. A présent, je travaille dans un salon où je fais des shampoings, des permanentes ou des couleurs, mais aussi du ménage. Je reste à l'écoute des clients, hommes et femmes et je les conseille. Mes spécialités sont la femme et la coupe. Je crée un style adapté à chaque personne. Je dois donc avoir le sens de l'esthétique et être patiente avec le client. Je pense qu'il faut surtout aimer ce que l'on fait.
Comment envisagez-vous votre avenir ?
Je souhaiterais évoluer dans le milieu artistique en développant davantage ma créativité. Mais c'est difficile d'y entrer : il faut être pistonné ou avoir gagné des concours... comme celui des Olympiades. L'international m'intéresse aussi beaucoup.
Propos recueillis par Sophie Poisson

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN CÉLIA, 21 ANS, BP COIFFURE

Marie Ange

23 ans

LYON 3 - FACULTÉ DE DROIT, UNIVERSITÉ JEAN MOULIN

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (2)

yanne 4 octobre 2010 21:02 #1
Tu as bien de la chance de pouvoir travailler en coiffure. Moi j'ai fait un premier apprentissage CAP pendant j'ai fait : shampooing, ménage, courses, promenade du chien + humiliation.... La patronne n'avait rien à me reprocher. Elle était folle de colère quand elle a appris que j'avais réussi. J'ai appris au CFA et avec mes modèles du WE. BP : pendant 2 ans : shampoing, couleur, ménage, courses. RIEN d'autres. Jamais elle ne m'a montré quoi que ce soit. Elle ne supportait pas me voir près d'elle à regarder et m'envoyait faire du ménage, comme en CAP. Je suis très mal tombé encore une fois. J'ai échoué le BP, aucune pratique. J'ai des collègues qui ont suivi le même chemin que moi, et aujourd'hui ils sont sans emploi par manque de vitesse, manque de pratique, manque d'expérience. Merci les maitres d'apprentissage.
brigitte 7 octobre 2008 09:51 #2
bonjour,lors de mes 16 ans, j' ai fais une année de cap coiffure. J'ai arreté car mes parents n' avaient plus la possibilité de regler les mensuellité de l' école.A l' heure d' aujourd' hui,j' ai 33 ans et je voudrais reprendre les etudes pour devenir coiffeuse mais je ne sais pas ce qu' il faut faire.Merci de me donner des renseignements si c' est possible.