Chirurgien



Le métier de chirurgien consiste à pratiquer des interventions chirurgicales sur des personnes victimes de fractures ouvertes, de tumeurs, de malformations... Après avoir réalisé des examens, le chirurgien décide s'il faut opérer en accord avec le patient et les autres professionnels de santé. Il définit le mode d'intervention opératoire, se montre très minutieux pour obtenir les meilleurs résultats possibles. Suite à l'intervention, le chirurgien prescrit les médicaments, les soins post-opératoires, les traitements.
Le chirurgien peut travailler dans un cabinet, dans un établissement de soins privé, dans un CHU, au sein d'une association, d'un organisme de recherche ou d'un établissement public. Il travaille en salle d'opération, entouré d'anesthésistes-réanimateurs, d'infirmiers de bloc opératoire...
Compte tenu de la complexité technique du métier et du sujet, les chirurgiens peuvent se spécialiser dans un domaine précis : neurochirurgie, chirurgie plastique et reconstructive, chirurgie cardiaque, chirurgie pédiatrique, chirurgie viscérale, chirurgie vasculaire...
Ses qualités : Un chirurgien doit être précis, minutieux et rigoureux. Doté d'une excellente résistance physique et nerveuse, il doit être capable de garder son sang-froid en toutes circonstances. Un chirurgien doit avoir de bonnes qualités relationnelles et doit savoir se montrer rassurant.
Les débouchés : Aujourd'hui, il y a trop peu de chirurgiens formés chaque année. Les perspectives de recrutement sont donc favorables. En fonction de son statut ou du mode d'exercice de son métier, un chirurgien peut diriger un service hospitalier, posséder un cabinet privé et faire des prestations hospitalières, ou bien diriger une clinique.

Formation

Pour devenir chirurgien, mieux vaut être patient et déterminé. Au total, de 12 à 15 années d'études après le bac sont nécessaires pour exercer la chirurgie !
Après avoir obtenu un bac S, tu devras t'inscrire à la fac, en première année commune aux études de santé (PACES) au cours de laquelle tu feras ton choix. Puis DCEM (4 ans), puis 3e cycle et examen classant national (ECM) qui donne accès à l'internat et aux spécialités.
A ce stade, tu prépareras un DES (diplôme d'études de spécialités) pendant 5 ans : chirurgie générale, neurochirurgie...
La formation pour devenir chirurgien se termine par la préparation, en 2 ans, d'un DESC (diplôme d'études de spécialités complémentaires), qui affine encore ta spécialité (chirurgie infantile, chirurgie orthopédique et traumatologie, chirurgie thoracique et cardio-vasculaire, urologie, chirurgie vasculaire, chirurgie viscérale et digestive...)
Au total, cela fait donc bien entre 12 et 15 années d'études post-bac pour devenir chirurgien !
http://www.imaginetonfutur.com/Pour-quels-metiers-de-la-sante-es-tu-fait.html]

Combien

Un chirurgien hospitalier débutant gagne environ 4 000 euros bruts par mois.


Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (3)

Ruya KURUOZ 11 août 2016 23:24 #1
Coucou, je voudrais devenir chirurgienne en eurologie plutard. Aujourd'hui je n'ai que 13 ans et je vais passer en 4e, je ne suis pas très douée en Maths et je voudrais savoir si avoir ou être bon en Maths est obliger? Car je rêve de faire se métier depuis ma naissance et çömme je suis pas douée en Maths j'ai peur de rater mon bac S dans l'avenir..
Lucy Velasco 24 mai 2016 00:58 #2
Votre question est pour le moins "intéressante"et "paradoxale".
Comment "agir", "sans faire le premier pas". Cela permet de supposer trois scénarios:
a) vous êtes dans l'attente, car depuis toujours être dans l'attente relationnelle vous a réussi. (sauf que cela ne fonctionne qu'un temps.. en pratique, les êtres motivés à venir vers vous se lassent d'agir de manière unilatérale); b) vous êtes calculateur et économique, vous aimez dépenser le moins d'énergie possible, et vous n'aimez pas vous investir car cela coûte en temps, donc en argent. c) vous seriez probablement comme un enfant et le manque de maturité relationnel pourrait entrainer une gêne professionnelle.. cela serait dû au fait que votre entourage s'auto - suffisait et n'allait pas de l'avant pour créer des liens et rencontrer "l'alter"..."l'autre"... cet autre dont nous dépendants tous... C'est notre nature "HUMAINE" profondément humaine. Lucy V. Spécialiste en relations humaines. TOURS 37000
RAKOTONDRABE Volana Lalaina 22 février 2016 14:53 #3
Bonjour, je voudrai être chirurgien thoracique plutard, je suis en 2ème année, je pense avoir toutes les qualités sauf le sens du social je crois et j'ai besoin de conseil. Comment développer le relationnel sans avoir à faire le premier pas vers les autres?