Christophe, 35 ans, boucher-charcutier



Passionné par son métier d'artisan charcutier, Christophe apprécie la qualité de vie permise par son activité. Il insiste sur les bons débouchés qu'elle offre et nous livre un scoop : de plus en plus de filles viennent à la profession !
Comment avez-vous décidé de devenir boucher ?
Au départ, je voulais être boulanger, mais je ne supportais pas les poussières de farine à cause de mon ashme. Mon oncle boucher m'a alors proposé un stage d'une semaine... Et voilà ! En juillet prochain, je fêterai mes 20 ans de métier, sans un jour de chômage (!), et aujourd'hui, je suis second de charcuterie dans une grande maison traditionnelle.
Comment se déroule la journée de travail d'un artisan charcutier ?
Tous les matins, j'attaque à 6 heures la fabrication des produits du jour : saucisses blanches, boudins... Puis j'enchaine avec les produits qui demandent une préparation plus longue. Ensuite, j'enfourne et je lance le programme des machines sophistiquées qui s'occuperont du reste avant de rentrer chez moi, vers 13 heures. Le lendemain, c'est prêt à être mis en boutique à mon arrivée ! Je ne travaille donc pas l'après-midi ce qui me laisse plein de temps libre !
Quelles sont les qualités essentielles pour travailler en boucherie ?
Notre responsabilité est de bien nourrir les gens : il faut avoir une bonne conscience professionnelle et ne jamais plaisanter avec les règles d'hygiène. Il est donc indispensable d'être propre sur soi. Il ne faut pas non plus être trop frileux : en boucherie, on travaille dans un environnement à 8-10°, et en charcuterie, à 15° !
Qu'est-ce qui est le plus difficile ?
L'image du boucher gros et tâché de sang ne correspond plus à la réalité : mon métier est moins dur physiquement que celui des ouvriers en bâtiment ! Il y a beaucoup moins de manutention qu'il y a 15 ans : l'équipement s'est adapté pour éviter au maximum de porter de lourdes charges. Du coup, les femmes commencent à venir au métier, et même si elles ne peuvent pas porter un arrière de bœuf de 130 kg, elles ont un toucher de main très apprécié, notamment en charcuterie.
Qu'est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?
J'aime la charcuterie, car cela demande plus de cuisine et de technique que la boucherie. Développer ce savoir-faire au quotidien est très agréable, et quand on a des commandes spéciales pour des banquets, c'est très gratifiant d'être au buffet et de servir les gens avec les produits qu'on a préparés.
Propos recueillis par Juliette Labaronne

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN CHRISTOPHE, 35 ANS, BOUCHER-CHARCUTIER

Marine

24 ans

École

UNIVERSITÉ DE GRENOBLE ALPES

Domaine

LICENCE INFORMATION ET COMMUNICATION

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (4)

guylaine 4 juillet 2016 15:45 #1
bonjour je suis une femme de 35ans qui a obtenu mon cap vente charcuterie aujourd’hui jais un cdi dans un intermarché.
mais voila j'aimerais faire une formation charcutière pour la fabrication charcutie artisanal jais travaillé en boucherie mais j'aimerais vrément fabriqué la charcuterie artisanale pouvez vous me dire si c possible car sa me tien a coeur car j'aime ce métier depuis que jais 13ans. (j’habite dans le gard) en attendant votre réponce cordialement guylaine
gaston 6 décembre 2014 11:55 #2
il faut savoir que les charcutiers sont exposés à des risques professionnels importants : ils subissent des accidents du travail ayant un taux de fréquence et de gravité supérieur à la moyenne des professions . voir : La prévention des risques professionnels des bouchers et charcutiers : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=514
cynthia 17 novembre 2010 16:47 #3
Bonjour christophe, je me permet de vous posez quelques questions. mon mari travaille actuellement en CDI dans une entreprise commerciale. il a 35 ans et depuis tout jeune son rève est de devenir boucher. Je lui dis souvent qu'il n'est jamais trop tard maiss il est vrai que aujourd'hui nous avons une petite fille et c'est plus compliqué de reprendre des études a 35 ans. Que faut il comme formation pour etre boucher? Pensez vous qu'a tout age on peut le devenir? JE VOUS REMERCIE PAR AVANCE. cordialement Cynthia
DOUDETTE 7 octobre 2010 23:22 #4
bonjour christophe je viens de lire votre message je lai trouve extra car je travail en boucherie et jaimerai progresse sur mon travail et jen visage de passer un cap boucherie mercie elodie