Clément, 32 ans, fondateur du Chêne Perché



« L'écotourisme, une évidence »

Huit parcours aventure, quatre cabanes perchées dans les arbres, douze tyroliennes, location de vélos... Créé en juin 2007, Le Chêne Perché propose de nombreuses activités aux petits comme aux grands. Clément a travaillé trois ans sur ce projet après avoir été comédien, puis cuisinier dans des résidences d'acteurs. « Pendant huit ans, j'ai été scout : j'ai grandi au contact de la nature. Créatif, je réalisais des objets en bois. J'aime la forêt. C'est assez naturellement que m'est venue l'idée de créer un parcours acrobatique. Ne connaissant rien à la création d'entreprise, j'ai d'abord suivi une formation. »
En 2005, il rencontre Benjamin, un animateur Nature qui encadre des groupes auxquels il fait découvrir des sites naturels, et qu'il sensibilise à la protection de la faune et de la flore. Clément s'associe avec lui. Le parc voit le jour grâce aux aides d'une commune, d'une communauté de communes et de la région Champagne-Ardenne, qui ont financé la construction des infrastructures. « Le soutien et les conseils de mes proches ont été essentiels, il faut être bien entouré quand on crée sa société. Aujourd'hui, j'emploie 10 salariés. Je me consacre beaucoup à l'administratif, mais je trouve encore le temps d'encadrer les groupes sur les parcours, et de cuisiner dans notre restaurant spécialisé en gastronomie forestière. » Parcours permettant de mieux connaître le système solaire, éducation à l'environnement : Clément tient à ce que son entreprise ait aussi une vocation pédagogique.
Par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN CLÉMENT, 32 ANS, FONDATEUR DU CHêNE PERCHÉ

Marie

23 ans

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE - PARIS 10

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (1)

ZgoIOguubKxhHH 25 juillet 2012 06:45 #1
Merci et fe9licitations pour toute l'e9quipe prometeuse de Muniparis, tout palicturie8rement e0 ceux que j'ai rencontre9 et qui ont suivi la campagne du 12e avec attention. Je pense notamment e0 Baptiste Etchegaray et Ivan Couronne (Mille excuses pour celles et ceux que j'oublie). Vos articles e9taient toujours de belles factures, parfois agae7ants mais jamais complaisants. Bonnes chances dans vos aventures futures. Peut-eatre serez vous le0 vendredi 21 mars au Conseil de Paris pour voir la conclusion de toute cette histoire : l'e9lection du nouveau Maire de Paris ?Amicalement,Alexis Corbie8re