Contrôleur du travail




Un contrôleur du travail a des missions assez variées.
Il veille principalement à l'application de la législation du travail et des accords collectifs.
Le contrôleur du travail mène des enquêtes (accidents du travail, maladies professionnelles, durée du travail...), informe les usagers sur la réglementation concernant les relations et les conditions de travail, vérifie l'application des règlements concernant la formation professionnelle continue, lutte contre le travail illégal...
Pour exercer leurs missions, les contrôleurs du travail disposent d'un droit d'entrée dans tous les établissements soumis à la compétence de l'inspection du travail. Ils ont qualité pour y constater les infractions et apprécier la suite qui doit leur être réservée.
Les contrôleurs du travail travaillent sous l'autorité d'un inspecteur du travail.
Lire le texte officiel
Ses qualités : rigueur, sens de l'observation et du dialogue, pas influençable, nerveusement solide.

Formation

Les métiers de la fonction publique sont accessibles sur concours.
Les contrôleurs du travail sont des cadres B de la fonction publique.
Pour avoir accès à ce concours il faut être titulaire au minimum du niveau bac.
Après avoir réussi le concours, tu seras nommé(e) contrôleur du travail de classe normale stagiaire.
Au bout d'un an, si tes services ont donné satisfaction, tu seras titularisé(e). Au cours de cette première année, les contrôleurs du travail reçoivent la formation dispensée par l'Institut national du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle dans les centres interrégionaux de formation.
Cette formation comporte un ou plusieurs stages pratiques dans leur ministère d'affectation.

Combien

Un contrôleur du travail qui débute, issu du concours externe, gagne 1396 euros bruts par mois. Son salaire est d'environ 2 421 euros en fin de carrière.
S'ajoutent également au salaire une indemnité de résidence (selon le lieu d'affectation), un éventuel supplément familial en fonction du nombre d'enfants, un régime indemnitaire, une prime de technicité. Ces primes représentent en moyenne 4 481 euros par an en début de carrière (soit environ 373 euros à ajouter au salaire mensuel).

Site Web

www.concours.travail.gouv.fr
www.service-public.fr


ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

JE FAIS DES ÉTUDES POUR DEVENIR CONTRÔLEUR DU TRAVAIL : DISCUTONS-EN!

Raphaël

24 ans

UNIVERSITÉ PANTHÉON-SORBONNE - PARIS 1

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié