Courtier en travaux




Le métier de courtier en travaux consiste à mettre en relation des clients souhaitant réaliser des travaux avec des professionnels (maçons, menuisiers, couvreurs...). Il répond aux besoins des professionnels qui n'ont pas forcément le temps de prospecter des clients et aux besoins des particuliers qui peinent à trouver une bonne entreprise. Le courtier en travaux travaille à partir d'une liste de contacts de professionnels fiables et compétents. Un courtier en travaux cumule les fonctions de médiateur et de commercial|Fiche métier commercial. Dans un premier temps, il détermine les attentes du clients, puis il sélectionne des entreprises qu'il présente à son client. C'est enfin lui qui est chargé de faire signer les devis et de s'assurer de la satisfaction de ses clients. Il est l'interlocuteur privilégié du client, surtout en cas de litiges entre celui-ci et les entreprises de travaux. Le courtier est rémunéré par ses partenaires en échange de prestations commerciales.
Ses qualités : Un courtier en travaux doit avant toute chose avoir le sens du contact. Il doit être courtois, disponible et rassurant. Un courtier en travaux est avant tout un commercial|Fiche métier commercial : il doit être convaincant et à l'écoute de ses clients pour leur faire des propositions adaptées à leurs besoins.
Les débouchés : Le métier de courtier en travaux est un métier récent et en plein essor qui offre de nombreuses perspectives de recrutement.* Avec de l'expérience, un capital de base et des connaissances en gestion, un courtier en travaux peux se mettre à son propre compte et monter son cabinet de courtage en travaux.
* Source : courtage-travaux-ffct.fr

Formation

Pour l'instant, les courtiers en travaux ne bénéficient pas d'un statut juridique légal, et il n'existe pas non plus de formation spécialisée qui soit reconnue par l'Etat.
Pour exercer le métier de courtier en travaux, il est conseillé de suivre une formation de commercial afin d'obtenir un diplôme de niveau bac +2 (DUT techniques de commercialisation, BTS management des unités commerciales, BTS négociation relations clients, BTS technico-commercial) ou bac +4/5 (écoles de commerce, master pro commerce...).
http://imaginetonfutur.com/As-tu-le-profil-pour-etudier-en-ecole-de-commerce.html]

Combien

Le courtier en travaux perçoit un pourcentage sur le devis établi par les entreprises et signé par les clients. La somme perçue par le courtier correspond généralement à 10 ou 15% de la somme perçue par le professionnel.


ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

JE FAIS DES ÉTUDES POUR DEVENIR COURTIER EN TRAVAUX : DISCUTONS-EN!

Sophie

23 ans

UNIVERSITY COLLEGE CORK

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié