Daniel Salvador, DRH France Airbus



Nom de l'Entreprise : Airbus
Activité : constructeur aéronautique
Salariés : 52 000 dans le monde dont 20 000 en France

Lorsque vous recrutez des jeunes, privilégiez-vous certains parcours, certaines formations ?
Daniel Salvador : Pour les postes cadres dans les fonctions Support (Achats, Informatique, Marketing, Ressources Humaines...) nous n'avons pas de formations de prédilection.
En ce qui concerne les ingénieurs qui font de la technique -qu'il s'agisse de calcul, structure ou systèmes- une spécialisation en aéronautique est appréciée. Dans ce cas, nous recrutons au sein de réseaux d'Ecoles Aéronautiques & Spatiales.
Pour les Agents de fabrication, depuis 60 ans, nous avons également notre propre Lycée de formation par le biais duquel nous délivrons des CAP, BEP, Bac pro et BTS spécialisés en aéronautique. Cet établissement est lié par convention avec l'Education Nationale. Les formations peuvent s'effectuer en apprentissage, les jeunes apprenant à travailler avec des moyens ou procédés que nous utilisons au sein de l'entreprise : c'est donc concret !
A quel niveau de diplôme recrutez-vous le plus de jeunes et pour quels postes ?
Daniel Salvador : Nous recrutons essentiellement des ingénieurs mais aussi des techniciens et ouvriers. En 2009, malgré la crise, nous avons recruté en France près de 800 personnes : 500 ingénieurs et cadres, 150 techniciens et 150 ouvriers.
Quelles sont les possibilités d'évolution en interne ?
Daniel Salvador : Des directeurs de nos usines ou de nombreux cadres ont commencé leur carrière comme ouvriers. Si la personne est motivée, possède des compétences et s'investit, il y a de réelles possibilités d'évolution. Depuis de nombreuses années, nous avons développé un système de promotion sociale du travail qui nous a permis de proposer à nos salariés de suivre des formations diplômantes, de se former en anglais ou en informatique... Cela leur permet d'acquérir des compétences et donc, d'évoluer plus rapidement.
D'autre part, nous avons une réelle politique de mobilité géographique et/ou entre secteurs d'activité (Etudes, Production, Achats, Après-Vente...). Nous sommes un groupe mondial, les salariés peuvent être amenés à des mobilités à l'étranger. Nous trouvons qu'il est enrichissant pour nos salariés de changer régulièrement de poste. Les nouveaux arrivés apportent un éclairage nouveau à l'équipe déjà en place et, au fur-et-à-mesure, ils acquièrent une vision plus globale de l'entreprise.
Accueillez-vous des apprentis ?
Daniel Salvador : Chaque année, nous accueillons de plus en plus d'apprentis. Aujourd'hui, nous en avons plus de 240 pour Airbus en France (à Toulouse, Nantes et Saint-Nazaire) qui apprennent des métiers liés à nos activités essentielles telles que les composites, l'installation des systèmes électriques ou l'assemblage... Une grande partie d'entre eux est ensuite embauchée.
A compétences égales, qu'est-ce qui fait, pour vous, la différence entre deux candidats ?
Daniel Salvador : Une expérience à l'étranger (révélateur d'une capacité à s'adapter) et la maîtrise de l'Anglais sont des « plus » indéniables ! La majorité de nos salariés sont amenés à travailler sur des supports écrits en anglais et communiquent avec des clients, des fournisseurs mais également des collègues, localisés à l'étranger. Maîtriser cette langue est indispensable. Evidemment, il est aussi préférable que le candidat soit passionné par l'aéronautique.
Propos recueillis par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN DANIEL SALVADOR, DRH FRANCE AIRBUS

Lisa

19 ans

INP-EI PURPAN (INP TOULOUSE)

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié