David Renan, 32 ans, DJ



DJ Eanov notamment réputé pour ses compilations et mixtapes comme « R'n'B anthologie » ou « So Good », revient sur son parcours !

Quel a été votre parcours scolaire et professionnel ?
A la fin de mon année de première, j'ai décidé de travailler. Dès lors j'ai eu l'occasion d'être DJ pour le Club Med. Puis à partir de mes 21 ans et ce pendant une dizaine d'années, j'ai fait plusieurs créations : DVD, albums, mixtapes ou autres bandes sons.
Quel est l'évènement qui a marqué le début de votre carrière ?
A 21 ans, j'ai sorti une compilation en collaboration avec le DJ et compositeur français Crazy B intitulé « So good ». Ce fut un succès, l'album a été disque d'or. A partir de ce moment, j'ai mixer dans de nombreux clubs dans le monde entier : de l'Espagne à la République Dominicaine en passant par la Suisse. Cette tournée mondiale a duré dix ans, avec près de 200 dates par an !

Comment avez-vous connu le deejaying (technique de mixage notamment sur vinyles) ?
Mon grand frère étant musicien. Il m'a transmis cette passion pour la musique. J'étais fan du New jack, l'ancêtre du R'n'B actuel. J'aimais écouter cette musique sur vinyles. La qualité du son était bien meilleure. C'est à partir de ce moment que tout a commencé !
Aujourd'hui, quel est votre quotidien ?
Ma journée « type » commence à 7h30 quand je dépose mon fils à l'école et s'achève aux alentours de minuit, après le studio. Dans la matinée, je passe à mon label (Eanov Production) essentiellement pour régler des tâches administratives. Puis, je prépare les cours des formations que je donne, j'entretiens le matériel... Enfin de 18h à minuit, je me rends à mon studio pour réaliser des compositions et mixages.
Quand avez-vous quitté le monde de la nuit ?
J'ai arrêté de travailler de nuit il y a deux ans, à la naissance de mon fils. Pendant dix ans, j'étais souvent absent, j'ai décidé de calmer le jeu. Cependant, dans le cadre de mes promos à venir, je risque de repartir en tournée. Mais cette fois-ci, je mixerai seulement une heure ou deux, en tant qu'invité. Ce n'est pas moi qui animerai la soirée.
Les réseaux sociaux sont-ils pour vous de bons moyens pour se promouvoir en tant que DJ ?
Oui, il faut développer la promotion sur internet qui est un support incontournable d'aujourd'hui. Un bon DJ doit travailler son image internet, c'est important.

Que pensez-vous des labels communautaires ?
J'aime l'idée, je trouve que c'est une bonne initiative étant donné l'état actuel du secteur du disque. Il fallait trouver des solutions, cette proposition est intéressante et j'espère qu'elle portera ses fruits en nous dénichant des artistes talentueux. C'est une bonne manière pour que les artistes soient payés.
D'après vous, quels sont les plus et les moins du métier de DJ ?
Le point positif dans ce monde de la nuit, c'est que les gens sont heureux, ils ont envie de s'amuser, d'oublier leurs problèmes. Les paillettes et la fête sont leurs seuls mots d'ordre. Malheureusement, être DJ c'est vivre dans une bulle, en décalage avec la réalité. Une fois dans le rythme, on a du mal à prendre du recul et là on se trouve en danger. Mixer dans les clubs le soir est une bonne étape à une certaine période de sa vie. Mais, il faut penser à « l'après DJ » et avoir un projet professionnel construit.
Pourquoi avoir créé une école ?
La passion est ma principale motivation. Grâce à la DJ EANOV SCHOOL, qui a tout juste trois ans, je reste en lien avec ce que j'aime et je partage mes connaissances avec d'autres passionnés.
art480] en y ajoutant des stages en studio, en label et en événementiel.
Quels sont les débouchés dans le deejaying ? (technique de mixage notamment sur vinyles)
Comme tous les métiers artistiques : c'est un métier à risques. Je dis toujours à mes élèves de monter un projet professionnel en parallèle. Outre le deejaying, il est possible d'obtenir des cours en production -plus technique- qui ouvrent sur plusieurs métiers comme : régisseur, arrangeur, ingénieur du son... Ce domaine offre plus de possibilités d'insertion professionnelle.
Propos recueillis par Samira Abdoul

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN DAVID RENAN, 32 ANS, DJ

Yohan

23 ans

ESPÉ

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (0)