Déborah, 21 ans, étudiante en 2ème année de BTS hôtellerie restauration



Après avoir obtenu son bac et commencé une prépa pour entrer en école d'ingénieurs, Déborah se réoriente vers l'hôtellerie restauration, sa vraie passion. A 21 ans, elle décroche le titre nationale des Olympiades des métiers, direction Londres pour les finales mondiales !

Quel est ton parcours scolaire et professionnel ?
Après un baccalauréat STL, j'ai tenté une classe préparatoire aux grandes écoles pour accéder à une école d'ingénieur. Par la suite, j'ai constaté que cela ne me plaisait pas. J'ai choisi de me réorienter dans l'hôtellerie, en commençant par faire une Mise A Niveau (MAN). Actuellement, je suis en deuxième année de BTS hôtellerie restauration. Professionnellement, j'ai toujours travaillé pour mes parents qui possèdent un hôtel-restaurant en Seine-et-Marne. En M.A.N., j'ai fait 4 mois de stage à L'Arpège, le restaurant de Monsieur Alain Passard 3 étoiles au Guide Michelin, en tant que commis de cuisine puis en tant que chef de rang. J'y ai également effectué quelques remplacements. L'année dernière, j'ai intégré l'équipe du Cost-Control à l'Hôtel Ritz Paris lors de mon stage de BTS de 4 mois. Depuis, j'ai fait quelques « extras » au service Banquet.
Quand et comment t'est venue l'idée d'exercer cette profession ?
Je crois que ce métier, ou plutôt la passion de ce métier m'a été transmise par mes parents. J'ai toujours travaillé avec eux et c'est lors d'un banquet particulièrement mouvementé que j'ai réalisé mon attrait pour cette profession, je leur ai dit : « J'arrête la prépa ! Tout compte fait j'aime votre métier ! » et depuis je m'éclate ! Je fais ce que j'aime et me sens bien dans ma peau !
En quoi consiste ton métier ?
Le service en salle, est un métier de contact et de partage avec les clients. On a souvent des a priori vis-à-vis des « serveurs » qu'on prend pour des « porteurs d'assiette ». Le service en salle nécessite un sens de la communication, mais aussi de la discrétion, des connaissances techniques et théoriques sur les produits.
Quels sont les avantages et les inconvénients de ce métier ?
Les avantages sont nombreux, on partage des moments d'exception avec nos clients aussi bien lorsque l'on participe à l'organisation de leur mariage, que lorsque l'on présente les plats des meilleurs chefs, on travaille en équipe, les perspectives de carrière sont vastes !
Les inconvénients sont que l'on travaille très souvent lorsque les autres sont en vacances ou font la fête. De plus, c'est un métier fatigant, nous travaillons debout et « piétinons ».
Pourquoi avoir participé aux Olympiades des Métiers 2011 ?
Je me suis inscrite aux Olympiades des Métiers pour « avoir les mains qui tremblent » devant un jury avant les épreuves pratiques du BTS. Ensuite, j'ai été portée par l'esprit d'équipe qui existe dans ce concours !
En trois mots, comment définirais-tu cette compétition ?
Équipe, Passion et Adrénaline !
Comment t'es-tu préparée aux Finales Nationales ?
J'ai préparé ce concours avec mon professeur de restaurant, M. Quillien. Notre programme d'entraînement enveloppait toutes les épreuves que j'allais rencontrer lors des Finales Nationales en février. Cela représentait environ 2 à 3 heures de travail par jour. Je m'entraînais également le lundi avec un de mes professeurs, M. Gladieu, pour le vin, et le vendredi, je me rendais dans un café pour m'entraîner à la préparation de cappuccino et macchiato.
En quoi consistaient les épreuves de la compétition nationale ?
La première journée était consacrée à un service gastronomique. Nappage d'un buffet, découpe de saumon fumé, décantage d'une bouteille de vin rouge...
La seconde était basée sur un service « bistrot ». Réalisation d'un tartare de saumon, d'une salade César, découpe de fruits, reconnaissance d'épices, de fromages et d'eaux de vie (au nez et à la vue)...
Enfin, le dernier jour comportait différents ateliers non-liés les uns aux autres : 10 pliages de serviettes, test de connaissances écrit, test d'anglais, flambage de crêpes, service de champagne, et réalisation de canapés.
Quel souvenir garderas-tu des Finales Nationales des Olympiades des Métiers ?
Je garderais comme souvenir une expérience très forte, éprouvante et joyeuse ! Les Olympiades des Métiers m'ont surtout permis de faire la connaissance de personnes géniales. Nous nous sommes immédiatement liés, tous passionnés par nos métiers et fiers de montrer ce que l'on sait faire !
Quel est ton truc pour gérer la pression ?
Pour gérer la pression, je suis restée concentrée. Je n'avais qu'une obsession : faire mon travail comme je sais le faire, proprement et correctement. J'ai préféré ne pas regarder les autres travailler, faire attention à ne pas se laisser déstabiliser par les changements de dernières minutes, répéter les gestes choisis en entrainements.
Quels sont tes futurs projets ?
Dans un futur très proche, travailler dur pour la compétition à Londres !
Ensuite, je rêve de faire carrière dans les établissements de luxe. Pour le reste j'hésite encore à reprendre l'hôtel qui est depuis six générations dans ma famille, et qui est, un bel héritage, mais je connais les difficultés d'être chef d'entreprise...

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN DÉBORAH, 21 ANS, ÉTUDIANTE EN 2ÈME ANNÉE DE BTS HÔTELLERIE RESTAURATION

aristide

21 ans

UNIVERSITÉ LUMIÈRE - LYON 2

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (1)

palina 16 mars 2011 13:10 #1
bonjour jai quelques questions pour le bts option A je sais pas du tout ce quon fait en entreprise ??? le travail quon effectue et nos objectifs. merci