Diane, 27 ans, responsable du développement durable chez Lafuma



Tout juste diplômée d'un master de marketing, Diane intègre la société Lafuma début 2006. D'abord assistante marketing puis chef de produit textile, elle est promue en octobre 2008 responsable du développement durable. Un métier passionnant. Elle raconte.


En quoi consiste votre métier ?
Je mets en place la volonté de la direction d'intégrer le développement durable dans la stratégie d'entreprise. Mon travail se divise en trois grandes parties :
- J'assure la promotion et le développement de la démarche d'éco-conception de nos produits.
- J'optimise la communication autour de l'engagement envers le développement durable du groupe ainsi que celui propre à chaque marque.
- Je coordonne, en interne, les sujets liés à l'écologie et au développement durable. Je travaille à l'amélioration des synergies et des connaissances du groupe.
Qu'appréciez-vous le plus dans votre métier ?
Je suis en contact avec les différents services de l'entreprise (conception produit, production, communication, etc.) et à des niveaux hiérarchiques très variés (du PDG, au designer en passant par le directeur logistique). Je suis en interaction avec plein de personnes aux profils différents et c'est très enrichissant. J'apprécie aussi de travailler au cœur d'innovations : j'apprends beaucoup de choses. De plus, j'aime formaliser les savoirs des équipes et ensuite les transmettre en externe ou en interne.
Et quels sont les inconvénients ?
Un « éco-concept » est un produit qui prend en compte les différents impacts sur l'environnement de son cycle de vie. Il faut donc prendre en compte de nombreux paramètres, aller chercher des solutions qui ne sont pas encore présentes dans l'entreprise, réfléchir plus loin... Tout cela prend du temps et n'est pas simple, même si cela reste passionnant.
Qu'est-ce que l'éco-conception ?
L'éco-conception est une approche globale permettant de concevoir des produits plus respectueux de l'environnement. La démarche se structure alors de la façon suivante :
- Evaluation environnementale d'un produit existant
- Identification des points noirs
- Cahier des Charges Fonctionnel & Environnemental
- Sélection des pistes d'amélioration
- Conception, design et réalisation de prototypes
- Commercialisation et communication
L'analyse du cycle de vie permet d'évaluer l'impact environnemental d'un produit en quantifiant ses différents impacts à chaque étape de son cycle de vie, depuis l'extraction des matières premières qui le composent jusqu'à son élimination en passant par sa fabrication, son utilisation et son transport.
Pouvez-vous nous donner des exemples d'éco-concept développés par Lafuma ?
Je vais vous parler du sac à dos de randonnée ECO 40 qui a remporté le 1er Prix Eco-conception ADEME de l'Observer du Design 2007. Les résultats de l'Analyse du Cycle de Vie ont montré que : 75% des impacts environnementaux sont liés à la phase de fabrication et au choix des matériaux, la phase de confection génère 15% des impacts environnementaux. Les trois quarts des « impacts matières » sont liés au choix des textiles synthétiques. Après un an de recherche et développement, les choix d'éco-conception se sont portés vers la mise au point d'une nouvelle matière textile : un mélange de fils de chanvre et de polyéthylène recyclé. Par ailleurs « la plaque » en polymère pour le dos, non recyclable en fin de vie, a été remplacée par une armature en acier beaucoup plus légère (100 g contre 300 g). De même, le filet en PVC a été supprimé, et remplacé par deux pans de tissus renforcés. D'autres astuces d'éco-conception permettent de limiter le nombre de pièces et de coutures nécessaires, tout en réduisant fortement les impacts sur l'environnement: des poches sans « zip », un système pour l'ouverture et la fermeture du sac avec une seule attache au lieu de deux, en acier plutôt qu'en plastique, un système d'attache... Chaque détail compte !
Quel message voulez-vous passer à nos jeunes internautes ?
Le développement durable est un secteur en pleine mutation. Le fait de sensibiliser le personnel au développement durable et de mettre en place une organisation interne adaptée seront, demain, des choses « naturelles », des pré-recquis. Je conseille donc d'avoir une double compétence et de ne pas s'orienter uniquement vers des études spécialisées dans le développement durable.
Par Diane Dussud, élaboré avec l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN DIANE, 27 ANS, RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE CHEZ LAFUMA

Louis-Marie

21 ans

HEI - ECOLE DES HAUTES ÉTUDES D'INGÉNIEUR

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié