Dominique, 45 ans, chef de site (propreté)



« J'apprécie la liberté que j'ai acquise »

Dominique déteste s'ennuyer. Après avoir multiplié les métiers, il a trouvé dans le secteur de la Propreté les responsabilités et la rapidité d'évolution qu'il attendait.
Comment avez-vous intégré le secteur de la propreté ?
J'ai eu une formation de dessinateur de bâtiment mais une fois sur le marché du travail, on ne m'a pas fait confiance. Je suis donc parti au bout de six mois ! J'ai alors multiplié les expériences diverses (ouvrier, commercial, chef de rayon dans un supermarché...) jusqu'à ce que je réponde à une annonce d'une entreprise de propreté. J'en ai connu plusieurs, plus ou moins grandes, avant d'intégrer l'entreprise Carrard.
En quoi consiste votre métier ?
Je suis désormais chef de site dans l'agence de Rennes. Dans le jargon, on appelle cela inspecteur. Je suis en relation constante avec les clients s'il y a le moindre souci. Je m'occupe des problèmes du personnel ce qui équivaut à gérer principalement les absences. Je supervise les contrats avec les clients : mise en place des contrôles qualité, suivi des prestations grâce à un cahier de liaisons... Pour cela, je me déplace constamment sur le terrain, où je rencontre mes 80 clients et mon personnel. J'ai une centaine de salariés sous ma responsabilité.
Qu'est-ce que vous aimez le moins ?
Je n'aime pas quand des salariés ne préviennent pas de leur absence. Le client m'apprend le lendemain que la prestation n'a pas été faite. Je dois alors me déplacer pour leur proposer une solution de dédommagement. Mais à force de les côtoyer, je connais bien mes clients et cela se passe bien.
Et le plus ?
J'apprécie la liberté que j'ai acquise, notamment pour préparer mon emploi du temps. J'aime aussi prendre des initiatives : par exemple, j'ai intégré dans mon équipe des femmes détenues en passe de retrouver leur liberté. Cela facilite leur intégration future et tout se passe pour le mieux.
Comment voyez-vous l'avenir ?
Je suis en train de suivre une formation pour devenir chargé de clientèle. Cela me permettra de prendre encore plus d'initiatives. Mais il faudra que je m'habitue à être plus souvent au bureau plutôt que sur le terrain, et ça, vu mon tempérament, cela ne va pas être facile !
Par Mathieu Robert

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN DOMINIQUE, 45 ANS, CHEF DE SITE (PROPRETÉ)

Aurélie

18 ans

UNIVERSITÉ FRANçOIS RABELAIS - TOURS

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié