Emploi en Basse-Normandie : embauches à la baisse pour 2011



L'enquête BMO (Besoin en main d'œuvre) menée par Pôle Emploi, aidé du Crédoc, présente les projets de recrutement des entreprises de la région Basse-Normandie. On peut remarquer que peu d'entreprises souhaitent recruter cette année. Par contre, les saisonniers sont très recherchés.


Quelques chiffres clés
16,1% des établissements prévoient au moins une embauche en 2011
Une progression de 4,5 % du nombre de recrutement (29 708 projets envisagés)
16 % des intentions d'embauche dans l'hôtellerie-restauration (principal secteur recruteur de la région)
15 % de l'emploi dans le secteur sanitaire et social et les autres activités de services aux particuliers
3 318 recrutements potentiels, le commerce bénéficie cette année de 674 embauches supplémentaires
Une hausse de la saisonnalité : 53,2 % (en particulier dans le secteur de l'Industrie, de l'Agro-alimentaire, de l'Agriculture et du commerce)
Quels sont les secteurs recruteurs ?
Malgré une progression du nombre de projets d'embauche, la part des établissements ayant l'intention de recruter a diminué en 2011.
16,1% contre 17,4% l'année précédente.
Ce mouvement n'est cependant pas général car la propension à recruter augmente dans les établissements de plus de 20 salariés, dans l'industrie (y compris l'agro-alimentaire), la construction et le commerce.
Les projets dans les services progressent peu et concernent plus particulièrement la santé humaine et action sociale (avec une hausse de 21,3% sur un an), l'hébergement et restauration, les autres activités de service et les services scientifiques, techniques, administratifs et de soutien.
Les projets sont moins importants dans l'industrie.

Cliquez sur l'image pour voir le détail des projets de recrutement par secteur.
Quels sont les métiers porteurs ?

Cliquez sur l'image pour découvrir les métiers les plus recherchés par secteur.
Voici les métiers les plus recherchés dans la région Basse Normandie :
-* Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs)
-* Serveurs de cafés et de restaurants ((y compris commis)
-* Agents d'entretien de locaux (y compris agent territorial spécialisé des écoles maternelles)
-* Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine
-* Aides à domiciles et aides ménagères
-* Employés de libre-service
-* Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles
-* Aides-soignants (médico-psychologue, auxiliaire de puériculture, assistants médicaux, etc)
-* Cuisiniers
-* hôtellerie-restauration
-* Autres professionnels paramédicaux (masseurs, kinésithérapeutes, diététiciens, etc)
-* Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires
-* Infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices
-* Sportifs et animateurs sportifs (encadrants)
-* Agents d'accueil et d'information, standardistes
Des départements en manque de mains d'œuvre
[http://www.imaginetonfutur.com/IMG/jpg/departements-metiers_gros.jpg]
Cliquez sur l'image pour découvrir les postes recherchés dans chaque département.
Près de 32,4 % des employeurs jugent les recrutements difficiles. La construction est le secteur qui a le plus de difficultés à recruter, vient ensuite le commerce et le service, puis l'industrie manufacturière et pour finir l'industrie agro-alimentaire et l'agriculture.
L'augmentation des emplois saisonniers
La part des projets saisonniers atteint 53,2% du total des recrutements projetés par les entreprises de la région. Une hausse liée à une diminution des emplois permanents.
Les secteurs qui emploient le plus de saisonniers sont : l'agriculture à 80,9 %, l'hébergement restauration à 72,2 % et les activités de service à 73,2 %.
D'un point de vue géographique, les bassins de Bayeux et de Falaise sont ceux où la part des recrutements saisonniers dépasse les 60%.
Source : Pôle emploi, avril 2011.

pub

Emma 19 ans

Reims - CUT Troyes
licence LEA

Discuter avec Emma

Découvrir d'autres étudiant(e)s »

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (0)