Emploi en Pays-de-la-Loire : recrutements en hausse !



L'enquête BMO (Besoin en main d'œuvre) menée par Pôle Emploi et le Crédoc, présente les projets de recrutements des entreprises dans le Pays-de-la-Loire. La région présente une hausse des intentions d'embauche, malgré une baisse des établissements recruteurs. Plusieurs secteurs sont concernés : services, industrie, hôtellerie restauration, commerce. Le secteur des services concentrent le plus fort taux des projets de recrutement.


Quelques informations clés
-* Baisse du nombre d'établissements recruteurs : 19,8% des établissements envisagent de recruter en 2011, contre 21,5% en 2010.
-* Les intentions d'embauche progressent de 3,6%, avec près de 92 000 projets en 2011 contre 88 800 l'an dernier.
-* 46% des projets proviennent des établissements de moins de 10 salariés, contre 52% en 2010.
-* Progression de 39 % des intentions d'embauche par rapport à 2010 dans l'industrie. On note près de 11 000 projets dans l'industrie agro-alimentaire et l'industrie manufacturière.
-* L'hôtellerie-restauration concentre 13% des intentions d'embauche en 2011.
-* Les services aux entreprises sont à l'origine de 12% des besoins en main-d'œuvre.
-* Les projets sont également importants dans l'agriculture, avec plus de 10 700 recrutements, soit 11,7 % du total.
Quels sont les secteurs recruteurs ?
24 500 établissements déclarent être prêts à embaucher pour l'année 2011. La proportion d'établissements recruteurs est croissante avec la taille de l'établissement : elle varie de 14,1% pour les structures de 1 à 4 salariés, à 73,2% pour celles de plus de 200 salariés, en passant par 47,5% pour les établissements de 50 à 99 salariés.

Le secteur des services rassemble à lui seul 60% des projets de recrutement identifiés dans la région, avec 54 500 besoins annoncés. Les services aux entreprises sont à l'origine de 11,7% des besoins en main-d'œuvre régionaux. La santé (9 200 projets) et les services aux particuliers (8 200 intentions) constituent également d'importants recruteurs potentiels.
13,2% de l'ensemble des intentions d'embauche identifiées sur la région concernent l'hôtellerie-restauration.
L'agriculture et l'industrie agroalimentaire arrivent en seconde position avec 15 900 projets.
Les secteurs du commerce (11 000 projets), de l'industrie manufacturière (5 850) et de la construction (4 650) complètent le tableau des intentions d'embauche identifiées en 2011.
Un grand nombre d'emplois saisonniers
Parmi les 92 000 intentions d'embauche, plus de 39 500 le sont dans le cadre d'une activité saisonnière, soit une proportion de 42,9% des projets. Cette moyenne cache de fortes disparités entre les secteurs d'activité : cette part est importante dans les services (41,3%), le commerce (39,9%) mais surtout l'agriculture et l'industrie agroalimentaire avec près des trois quarts de projets saisonniers. A contrario, elle est faible dans les industries manufacturières (10,9%) et la construction (6,7%) qui privilégient le recours au travail intérimaire, hors du champ d'étude de cette enquête.

Quels sont les métiers recherchés
La liste des métiers comptabilisant le plus grand nombre de projets de recrutement est également fortement concernée par la question de la saisonnalité. Plus de la moitié des métiers les plus recherchés affichent une proportion d'activité liée à la saison supérieure à 50%. La proportion dépasse même les 85% pour les métiers de main d'œuvre dans l'agriculture et 70% pour ceux de l'animation socioculturelle. Des métiers de l'hôtellerie restauration et du commerce de détail sont également présents.
-* Commerciaux (techniciens commerciaux en entreprise)
-* Employés de maison et personnels de ménage
-* Employés de libre-service
-* Aides-soignants (aides médico-psychologiques, auxiliaires de puériculture, assistants médicaux, etc)
-* Aides à domicile, aides ménagères, travailleuses familiales
-* Maraîchers, horticulteurs salariés
-* Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine (y compris crêpes, pizzas, plongeetc)
-* Agents d'entretien de locaux
-* Serveurs de cafés, de restaurants et commis
-* Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles
-* Viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs
-* Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs)
-* Ingénieurs, cadres études Recherche & Développement informatique, responsables informatique
-* Secrétaires bureautique et assimilés (y compris secrétaires médicales)
-* Ouvriers non qualifiés des industries agroalimentaires
-* Ouvriers qualifiés magasinage et manutention (caristes, préparateurs commande)
-* Conducteurs routiers et grands routiers
Des métiers difficiles à recruter
Les difficultés de recrutement concernent près de 40% des intentions d'embauche.
Elles restent toujours marquées pour les projets du secteur de la construction où plus d'un recrutement sur deux est jugé difficile, mais à un niveau de difficulté en net retrait comparativement aux enquêtes précédentes.
Dans un contexte d'essor des projets de recrutement dans l'industrie manufacturière, les tensions progressent significativement : elles se mesurent à 48,8% en 2011 contre 40% l'année précédente.
Le commerce est le moins affecté par les tensions de recrutement.
Les secteurs des services, de l'agriculture et de l'agroalimentaire affichent des taux de tension comparables à la moyenne régionale (39, 9 %).

Source : Pôle emploi, avril 2011.

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié