Enquête sur l'insertion des jeunes diplômés des Grandes Ecoles



Comme chaque année depuis 1993, la Conférence des Grandes Ecoles présente les résultats de son enquête 2011 sur l'insertion des jeunes diplômés, réalisée auprès de près de 37 500 diplômés.


Des indicateurs d'insertion de la promotion 2010 en nette amélioration
En 2011, les indicateurs d'insertion professionnelle des jeunes diplômés se sont sensiblement améliorés après s'être dégradés ces deux dernières années :
- Durée de recherche
Près de 80% des jeunes diplômés sont en situation d'emploi moins de 2 mois après leur sortie d'école, et la recherche d'emploi est toujours inférieure à 6 mois pour la majorité des jeunes. Le taux net d'emploi supérieur à 93% l'année suivant l'obtention du diplôme.
- Type de contrat
76,2% des diplômés de grandes écoles sont embauchés en CDI.
L'évolution de la proportion de CDI suit les mêmes cycles que le taux net d'emploi : plus celui-ci est élevé, plus la proportion de CDI augmente.
Cette tendance à la baisse semble se renforcer et touche davantage les femmes que les hommes mais les différences de contrats selon le type d'écoles (management ou ingénieurs) sont relativement faibles.
- Des salaires d'embauche en légère progression
Salaire annuel moyen (brut hors primes) : 33 030 € (32 006 € l'année précédente)
Salaire annuel moyen (brut avec primes) : 35 840 € (34 541 € l'année précédente)
- 88% de cadres parmi les salariés en France
En hausse de 2% cette année, cet indicateur se révèle systématiquement en phase avec les cycles du taux d'emploi et les CDI. Toutefois, la proportion de femmes ayant le statut cadre est nettement inférieure à celle des hommes (80,3% vs 91,5%).
Des tendances qui se confirment en 2011
- La province dépasse la région parisienne pour la deuxième année consécutive
La répartition des emplois entre province, région parisienne et étranger est sensiblement identique à celle de l'an dernier. La localisation diffère peu selon les sexes, on notera toutefois qu'une part plus élevée d'hommes travaillent à l'étranger.
- Les stages restent le moyen le plus adapté pour trouver l'emploi souhaité
Pour 40% des jeunes diplômés, l'immersion professionnelle, à l'occasion de stages ou de contrats d'apprentissage, reste le moyen privilégié d'accéder à l'emploi.
Retrouve les résultats complets de l'enquête sur www.cge.asso.fr
A lire aussi sur l'insertion des jeunes :
Apprentissage en Midi Pyrénées : une dégradation de l'insertion professionnelle
Handicap : Total et LaSalle Beauvais s'engagent en faveur de l'insertion des élèves
L'alternance, première source d'insertion des jeunes

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN ENQUêTE SUR L'INSERTION DES JEUNES DIPLÔMÉS DES GRANDES ECOLES

Eloïse

25 ans

UNIVERSITÉ DE BORDEAUX

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié