Etude GfK : les jeunes et le travail, une génération désengagée ?



La récente étude menée par GfK Custom Research et datée du 24 mai 2011 s'intéresse au rapport de la jeune génération au travail. Ce baromètre a été effectué dans 29 pays auprès de 30 000 employés. Son enseignement principal : la jeune génération (18-29 ans) se montre plutôt désillusionnée alors que les « aînés » se disent résignés.

Relation jeune employé - employeur
En étudiant les deux extrêmes, on note que seulement 21% des 18-29 ans se disent très engagés vis-à-vis de leur employeur, alors que 31% des 60 ans et plus l'affirment. Cette différence de 10 points entre les plus jeunes et les employés séniors souligne un réel problème pour les entreprises. En effet, cette fracture risque de créer une division générationnelle et de ce fait poser problème pour le recrutement, le turnover, et la stimulation des jeunes talents. De plus, 41% des jeunes sont même prêts à changer de pays pour trouver un nouveau travail et bénéficier de meilleures opportunités de carrière professionnelle.
La pression au travail fait des dégâts
Dans de nombreux pays, la pression ressentie pénalise le bien-être de la jeune génération. La récession a impacté de manière impressionnante les ambitions de beaucoup d'entre eux. Plus d'1/3 des jeunes employés (36%) ont dû accepter un travail qui ne leur convient pas. De plus, 37% ont dû se réorienter professionnellement à cause de la conjoncture économique. Cela a donc un impact non négligeable sur le bien-être des jeunes travailleurs. 40% se disent fréquemment stressés au travail, ce qui représente un pourcentage bien plus élevé que pour les autres tranches d'âge. De plus, près d'un tiers se sentent sous pression au travail du fait de journées trop longues.
Enfin, 39% des jeunes travailleurs se disent mécontents de l'équilibre entre leur vie professionnelle et privée, un pourcentage bien plus élevé que parmi les autres tranches d'âge. Un tiers des jeunes employés, soit 32%, pensent que la pression au travail et le stress impactent leur santé, ce qui représente cinq points de plus que les 50-59 ans et dix de plus que les 60 et plus.
Le rapport au travail a changé
Aujourd'hui, il n'est plus question de chercher à garder le même travail tout au long de sa vie. Beaucoup de jeunes travailleurs recherchent ce qu'ils perçoivent comme une carrière qui a du sens, un secteur dans lequel ils se sentent impliqués. Par ailleurs, ils chercheront à limiter le temps passé dans une entreprise qui ne comble par leurs ambitions.
Pour conclure, l'étude de GfK International démontre que les jeunes travailleurs manquent d'engagement vis-à-vis de leurs employeurs et ressentent plus de pression que les autres générations. Ce détachement poserait des problèmes de turnover et de gestion sur le long terme.
A lire également sur le rapport des jeunes au travail :
L'Afij se penche sur la rupture entre jeunes et employeurs
Zoom sur la « génération Y » et l'emploi
Enquête Eurobaromètre : La moitié des jeunes Européens prêts à travailler à l'étranger

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN ETUDE GFK : LES JEUNES ET LE TRAVAIL, UNE GÉNÉRATION DÉSENGAGÉE ?

Lise

18 ans

UNIVERSITÉ DE BOURGOGNE - DIJON

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (0)