Etudiants salariés : un congé pour préparer vos examens



étudiants_salariés

Les étudiants salariés vont pouvoir bénéficier d’un congé pour préparer leurs examens le mois précédant les épreuves. Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la loi Macron ; loi qui vise à agir sur tous les leviers pour favoriser la croissance économique. 

 

 

 

45% des étudiants travaillent en parallèle de leurs études

Une disposition de la loi Macron va permettre aux étudiants salariés de bénéficier d’un congé pour préparer leurs examens. En effet, les étudiants sont de plus en plus nombreux à devoir travailler en parallèle de leurs études pour boucler leurs fins de mois.

D’après une étude de l’observatoire de la vie étudiante (OVE), publiée en avril 2015, ce sont 45% des étudiants qui déclarent avoir exercé une activité rémunérée au cours de l’année universitaire. Parmi eux, ils sont 13% à exercer une activité très concurrente des études, c’est-à-dire, à travailler au moins à mi-temps et plus de 6 mois par an.

L’OVE ajoute que « des écarts s’observent entre les étudiants qui n’ont pas d’activité ou seulement un stage rémunéré et ceux qui exercent une activité intégrée aux études ou une activité non liée aux études d’intensité faible ou moyenne : ces derniers consacrent moins de temps aux cours et aux heures de travail personnel ». Pourtant, 65% des étudiants exerçant une activité très concurrente souhaiteraient consacrer plus de temps au travail personnel.

5 jours de congé « révisions » non rémunérés

C’est dans ce contexte que la mise en place d’un congé de 5 jours pour réviser ses examens s’inscrit. Ce nouveau droit pour les étudiants salariés permet de bénéficier de 5 jours par tranche de six mois de travail. Ces jours sont à prendre le mois précédant les examens.

Cependant, pour le moment il n’est pas prévu de rémunération pour ces jours de congé « révisions ». Ce qui pourrait freiner les étudiants à prendre ces congés puisque les jeunes qui travaillent sont en difficulté financière et cinq jours de salaire en moins sont non négligeables.

A noter qu’en parallèle les étudiants apprentis disposent déjà de jours de congés pour préparer les épreuves du diplôme prévus par leur contrat d’apprentissage. Ce congé est de 5 jours et donne droit au maintien du salaire. La condition est la même : ces cinq jours doivent être pris dans le mois qui précède les épreuves.

pub

Aurélien 31 ans

Montpellier Business School

Discuter avec Aurélien

Découvrir d'autres étudiant(e)s »

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié