Fatima, 31 ans, chef pâtissier



Si Fatima s'accorde à dire qu'apprendre la pâtisserie, c'est pas du gâteau, elle explique qu'un monde créatif aux mille possibilités s'est ouvert à elle dès qu'elle a mis la main à la pâte...
Vous vous dîtes pâtissier, et pas pâtissière : pourquoi ?
Je ne ressemble pas à une crème pâtissière ! Plus sérieusement, j'en ai autant bavé que les hommes, voire plus : je mérite donc l'appelation historique de chef pâtissier au même titre qu'un homme. Quand j'ai commencé mon apprentissage, il y avait très peu de filles. En labo (là ou on prépare les gâteaux ndlr), quand on dit les filles : on parle des vendeuses ! C'est un milieu masculin et je pense avoir fait mes preuves : quand il faut porter une cuve de 50 kg, ou remuer une crème qui en pèse 10, je me débrouille aussi bien qu'un homme.
Quelles sont les contraintes qu'impose votre métier ?
Je ne compte pas mes heures, et je travaille dur quand les autres font la fête, autour de Noël, de Pâques par exemple. Le matin, je commence à 7 heures, et certains collègues encore plus tôt. Mais j'ai aussi l'avantage d'avoir des journées plus cools à d'autres moments, deux journées de repos en semaine, et mon dimanche après-midi. La pâtisserie est un beau métier, loin du travail à la chaîne, mais il faut être motivé, patient et concentré pour progresser.
Quelle est votre spécialité ?
J'ai eu la chance d'avoir un excellent maître d'apprentissage, qui m'a fait découvrir toutes les facettes du métier : non seulement les gâteaux, mais aussi les pièces en chocolat, le travail du sucre, du croquant... Je travaille toujours dans la même maison où je suis responsable des entremets, c'est-à-dire des gâteaux à base de mousse. Je commence par produire le biscuit qui forme le socle, puis je travaille les mousses, j'élabore le montage de la pièce. Ensuite vient le glaçage et la décoration.
Quelle est la part de création dans votre travail ?
C'est un métier très artistique ! Nous cherchons sans cesse de nouvelles recettes et pour cela, nous réalisons des tests, des dégustations en équipe, pour chercher les meilleurs accords. Ensuite, il faut choisir le décor, un travail minutieux et créatif. Il faut aussi trouver des noms pour nos recettes... Ce mois-ci par exemple j'ai créé un entremet combinant chocolat, compote de pommes et confiture de griottes. Et à la place du biscuit, j'ai imaginé une pâte à base de praliné.
Quels sont les débouchés pour un jeune qui apprend la pâtisserie ?
Le métier offre une variété de spécialisations presque illimitées pour celui ou celle qui est prêt à bosser. Un apprenti peut choisir de travailler en restaurant, où il créera des desserts sur assiette, ce qui est différent de ce que je fais pour une maison de pâtisserie. Le savoir faire français est aussi très recherché à l'étranger, ce qui permet de faire des concours, de partir bosser dans le monde entier...
Propos recueillis par Juliette Labaronne

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN FATIMA, 31 ANS, CHEF PâTISSIER

Marine

24 ans

ENSA TOULOUSE

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (5)

audrey 30 août 2010 10:57 #1
Bonjour, je suis actuellement en bac ST2S mais je me rend compte que ma vocation est dans la pâtisserie j'adore confectionner, créer, c'est une vrai passion. Pouvez-vous m'aider ? Merci, Audrey
Jeanchoco 2 janvier 2010 03:17 #2
bonjour j'ai 25 ans, j'ai un bep carrieres sanitaires et sociales, j'ai travaillé pendant 4 ans dans le milieux de l'aide à la personne, maintenant je veux changé completement de filiere, pour celui de la patisserie, c'est un métier qui me plait énormément, je connais tout les avantages et les inconvéniens de ce métier je suis très motivé, j'aurais du choisir ce monde lorsque j'avais 16 ans, j'ai eu la malencontreuse idée d'écouter des personnes me dire des mauvaises choses sur ce métier alors je me suis rabattu dans le monde de la santé et c'est avec beaucoup de regret, je pense qu'il est un peu trop tard à mon age car je crois que le cfa c'est jusqu'a l'age de 25 ans et le cap dure 2 années d'études et apres ça je souhaite continuer par un btm. J'ai vraiment envie de passer par le cfa et le fait de reprendre les bancs de l'école ne me dérange pas bien au contraire! j'apprendrais bcp plus de choses en mélant théorie et pratique! ! qu'en pensez vous? merci
sandriine95140 24 juillet 2009 00:35 #3
slt et j ai juste une question j aimerai étre chef patissiére et je ne ces pas si ma décision d allé en bac pro hotéllerie restoration poura mis conduir merci de me reponde a mon adrésse
mohammed 17 décembre 2008 18:09 #4
Bonjour, Malheureusement nous n'avons plus les coordonnées de ce professionnel. Donc nous ne pourrons pas lui transmettre votre message. Bonne chance pour la suite. Cordialement,
mohammed 17 décembre 2008 18:09 #5
bonjour je suis mohammed et je suis chef patissier dans le café du commerce a paris 15 éme et je cherche du travail à l'étranger (engleterre,dubai...)vous trouvrez si dessous mon cv ainsi que mes coordonnées.merci de me repondre au plus vite.Mr Nassiri Mohammed 1 place lmartine 95140 garges les gonesse tel:0627233366 émail:momo_chef@hotmail.fr EXPERIENCES PROFESSIONNELLES oct 2003 à ce jour chef patissier au café du commerce (paris 15 éme) fev 2003 chef patissier au pavillon de la tourelle vanves 92170 janv 2002 chef de partie patissier chez pierre Gagnaire à hotel Balzac paris (16 éme) sept 1999 commis patissier chez réginier et marchetti 1998 patissier à la cantine des gourmets (paris 16 éme) 1997 chef de partie (patissier) chez sodexo (paris 16 éme) FORMATIONS ET DIPLOMES juin 2008 attestation de stage "patisserie gourmande" l'école de grand chocolat valhrona "david capy" mai 2008 attestation de stage "glace" l'école de grand chocolat valhrona "alain chartier" mars 2008 attestaion de stage "petits gateaux et verrines" l'école de grand chocolat valhrona "carles mampel" fev 2008 attestation de stage "BBC et technologie chocolat" l'école de grand chocolat valhrona "david capy" janv 2007 attestation destage "glaces etentremets glaces" l'école de grand chocolat valhrona "alain chartier " avril 2007 attestation de stage "entremets-tartes et petits gateaux " l'école de grand chocolat valhrona "david capy" mai 2007 attestation de stage "dessert prestige" l'école de grand chocolat valhrona "christophe michalak" juin 2007 attestation de stage "dessert de palace" l'école de grand chocolat valhrona "christophe michalak" juin 2007 attestation de stage "dessert de prestige" l'école de grand chocolat valhrona "philipe rigollot" sept 2007 attestation de stage "dessert de restaurant " l'école de grand chocolat valhrona "gilles marchal" janv 2006 attestation de stage "best of" atelier de formation haute patisserie "pierre hermé" oct 2005 attestation de stage "collection hiver" atelier de formation haute patisserie "pierre hermé" juin 2005 attestation de stage "collection été" atelier de formation haute patisserie "pierre hermé" juin 2005 attestaion de stage "collection printemps" atelier de formation haute patissier "pierre hermé" avril 2003 attestation de stage "petits gateaux individuels" chez Bellout conseil (paris) mars 2003 attestation de stage entremets 2000 chez Bellout conseil paris mai 2002 attestation de stage "les desserts et patisserie de la restauration à l'école supérieure de cuisine francaise "grégoire ferrandi" mars 2002 attestation de stage de source d'art à l'école superieure