Florence, 30 ans, communication par l'objet



La communication par l'objet ? Jamais entendu parler ? Découvre le parcours de Florence qui a créé sa propre société de communication par l'objet.

Pourquoi avoir choisi EDC ?
Après le Bac, j'ai suivi une année de médecine, mais j'ai échoué au concours et j'ai arrêté. En réaction, mon père m'a coupé les vivres. J'ai donc enchaîné les boulots étudiants. Un jour, ma meilleure amie nous a inscrites pour passer les concours d'écoles de commerce. Lors de l'entretien pour EDC, j'ai été interpellée : le jury ne me regardait pas comme la gamine de 20 ans que j'étais, mais comme une personne qui a du potentiel et qui peut réussir à faire quelque chose. Par la suite, c'est l'aspect pratique de l'enseignement qui m'a plu.
En quoi consiste votre travail aujourd'hui ?
Il y a 4 ans, j'ai créé ma propre société. Je fais de la communication par l'objet. Je prends des rendez-vous avec un client qui m'exprime ses besoins. Je lui propose ensuite différents objets et valide ceux qui lui conviennent. Je l'achète ensuite chez un fournisseur puis l'envoie chez le sérigraphe qui me propose un prototype. Lorsque celui-ci me convient, je le montre au client et s'il lui plait, je le fais fabriquer.
Qui sont vos clients ?
Des sociétés uniquement. C'est avec EDC que j'ai signé mon premier contrat. J'ai parlé de ma création d'entreprise à l'association des anciens et me suis aperçue qu'ils avaient des besoins auxquels je pouvais répondre de façon compétitive. Aujourd'hui, je leur fournis les polos que portent les étudiants pour représenter l'école lors du salon de l'Etudiant, par exemple. Ainsi que les crayons à papier qui sont donnés aux jeunes qui passent le concours d'entrée.
Quelles sont les qualités requises pour exercer cette profession ?
Il faut savoir s'adapter car les clients travaillent dans des univers différents, l'automobile, la grande distribution, la banque... Il faut aussi accepter qu'ils ne fassent pas les mêmes choix que vous, qu'ils n'aient pas les mêmes perceptions. Enfin, il faut être créatif et capable de détourner des produits utilisés dans la vie de tous les jours.
Comment envisagez-vous votre avenir ?
La société marche bien, je vais donc continuer à la développer ! Je veux cependant rester une petite structure car je veux pouvoir être en relation directe avec les clients, ce qu'ils apprécient.
Avez-vous un conseil à donner aux internautes ?
Oui : il ne faut pas avoir peur du travail, ne pas avoir peur de se lancer. C'est une belle aventure !
Propos recueillis par Sophie Poisson

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN FLORENCE, 30 ANS, COMMUNICATION PAR L'OBJET

Chloé

19 ans

UNIVERSITÉ CHARLES DE GAULLE - LILLE 3

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié