François Nogué, directeur des ressources humaines (DRH) SNCF



Nom de l'entreprise : SNCF
Activités : Transport et logistique, entretien et exploitation de réseau
Nombre de salariés : 158 000

Quand vous recrutez un jeune qui a peu ou pas d'expérience, quels sont vos critères de sélection ?
François Nogué : Pour nous, ce qui est important, c'est la compétence, le potentiel et la motivation : des qualités vraiment essentielles pour faire du bon chemin de fer. Le diplôme de base a donc une réelle importance, car il témoigne de certaines compétences et qualités. Si la motivation et le dynamisme sont également au rendez-vous, c'est le bonheur. Cela dit, nous recrutons parfois aussi des personnes sans diplôme, si elles ont un parcours antérieur intéressant.
Privilégiez-vous certaines formations « nobles » ou êtes-vous ouvert à tous les parcours ?
François Nogué : Non, il n'y a pas de formations plus nobles que les autres. Mais il y en a qui conduisent vraiment aux compétences dont nous avons besoin sur nos métiers, et d'autres qui en sont plus éloignées. Nous avons des besoins à tous les niveaux de diplôme et compatibles avec de nombreux parcours : opérateurs, techniciens et techniciens supérieurs de maintenance de la voie ferré et des trains, ingénieurs, employés du service commercial, ou mécaniciens pour conduire nos trains.
A quel niveau de diplôme recrutez-vous le plus de jeunes et pour quels postes ?
François Nogué : Nous recrutons fréquemment des jeunes au niveau BEP, bacs pro techniques, et dans une moindre mesure des bacs à spécialité plutôt commerciale. Mais nous avons aussi de gros besoins en bac + 2/3.
Quelles sont les possibilités d'évolution en interne ?
François Nogué : Elles sont nombreuses, notamment parce que la SNCF est très vaste, mais aussi parce qu'elle a toujours privilégié les parcours qualifiants, la formation continue et la promotion interne. Les trois quarts de nos cadres par exemple, ne l'étaient pas au moment de leur embauche : ils le sont devenus par leur travail, au fil de leur carrière. Bien sûr, il faut « en vouloir », mais ces possibilités d'évolution ne se rencontrent pas dans toutes les entreprises !
Accueillez-vous des apprentis ? L'apprentissage est-il un mode de formation et d'intégration efficace ?
François Nogué : Nous accueillons énormément d'apprentis, et plus généralement des jeunes en contrat d'alternance. Ils étaient presque 5 000 en fin d'année dernière, en contrat pro ou d'apprentissage. Cela nous paraît non seulement un bon moyen de former les jeunes et de leur mettre le pied à l'étrier, mais cela nous permet aussi de former et d'intégrer « en douceur » les collaborateurs dont nous avons besoin. Nous avons d'ailleurs développé des dispositifs d'alternance sur la plupart de nos métiers - y compris nos métiers « tertiaires » - et sur des niveaux de diplôme allant de l'apprentissage à bac + 5, 6 voire 7 !
A compétences égales, qu'est-ce qui fait, pour vous, la différence entre deux candidats ?
François Nogué : A coup sûr, la motivation, et le potentiel ! Nous cherchons vraiment des gens qui ont soif de faire, soif de progresser et de faire progresser leur boîte. Tout cela, nous le voyons évidemment lors des entretiens de recrutement, mais aussi au long de la formation pour les candidats qui font leur alternance chez nous.
Quels conseils donneriez-vous à un jeune en recherche de stage ou d'un premier emploi pour mettre en valeur sa candidature ?
François Nogué : Je ne veux pas donner des « trucs » ni des « ficelles », qui nuiraient à la spontanéité des candidats ! Soyez vous-mêmes ! Mais encore une fois, nous avons besoin de jeunes rigoureux, très rigoureux même, et très motivés par la perspective de rendre service à nos clients, sachant rester inventifs et innovants...
Plus d'infos sur la SNCF
La SNCF, une entreprise qui bouge !
Les métiers de la SNCF :
Conducteur de trains
Gestionnaire de moyens
Responsable de ligne de conduite
Technicien de maintenance
Technicien maintenance voie
Responsable d'équipe commerciale
Chef de la surveillance
Responsable d'équipe maintenance
Commercial en gare
Commercial à bord des trains
Opérateur logistique
Opérateur maintenance Télécoms
Opérateur maintenance installations caténaires
Opérateur maintenance voie
Technicien circulation
Portraits de pros à la SNCF :
Maria, 40 ans, chargée de l'évènementiel du DRH de la SNCF
Gaël, technicien opérationnel au service électrique et signalisation
Portrait d'étudiant en alternance à la SNCF :
Julie, 24 ans, licence professionnelle Infrastructure Ferroviaire

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN FRANçOIS NOGUÉ, DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES (DRH) SNCF

Caroline

20 ans

UNIVERSITÉ JEAN MOULIN - LYON 3

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (39)

bezie 1 mars 2016 07:29 #1
Bonjour
Je vois actuellement qu'il y a une pénurie de conducteur de train. Mon fils est au technicentre de Clichy et au lycée sncf à Paris St Lazare. Il passe son Bac MEI avec un excellent niveau. Son rêve être un jour conducteur de TGV. Or on lui dit qu'il ne peut pas aller en traction parce que la SNF ne recrute pas cette année d'élève en interne vers la traction. Il a le soutien de son tuteur de ses professeurs. Je ne comprends pas qu'on ne le laisse pas accomplir son rêve d'enfant. Je ne comprends pas pourquoi d'un côté il y a une pénurie de conducteur de train et pourquoi la SNCF ne previligie pas ses élèves en interne. A quoi ça sert alors de mettre des jeunes en apprentissage de leur faire croire qu'ils pourront un jour vivre leur rêve alors que c'est faux. Je suis une maman inquiété car mon fils a mis tout son espoir dans ses études et on lui dit aujourd'hui qu'il faut qu'il se rabatte sur le matériel ou sur un BTS sauf que s'il fait un BTS il ne sera plus jamais conducteur de TGV.
Merci de votre réponse
Très cordialement
Mme Bezie
Louart 31 août 2015 14:09 #2
Bonjour j'aimerais effectuer mon alternance en bts nrc mais je ne sais pas a qui m'adresser pouvez vous m'aider s'il vous plait
JECHOUX Aurélien 10 avril 2015 23:30 #3
Bonjour,que faire, pour exercer le métier qui me pationne depuis l'enfance....Conducteur de train??j'ai passé et réussi plusieurs fois les test et lorsque je me trouve face au psychologue....quelque se passe....je perds mon sang froid....est il possible de m'aider???j'aime ce métier ...Merci de votre conseil, avec tout mon respect...
laclo 3 novembre 2014 06:36 #4
bjr,ce que ne vous dit pas Mr Nogué concernant les "sans bacs",c est que vous allez faire le meme travail que les collègues qui ont le bac mais votre déroulement de carriere sera totalement inexistant.J ai 31 ans d ancienneté ,commerciale gare puis commerciale trains (LAF) C 13, ce qui correspond à l heure actuelle pour un employé avec le bac à 15 ans de chemin de fer.
joana 23 février 2012 17:41 #5
Comportement inacceptable des soit disant "agents SNCF" en gare de Nice-Ville : incompétence de gestion humaine de la SNCF, personnel d'accueil à la limite de l'insolence, agents avachis dans leurs fauteuils à la bulle informations, vous regardant d'un air dédaigneux, manquant de respect, notamment une cheminote rouquine. La plus part ne parle même pas l'anglais. Bonne image à l'arrivée sur Nice-Ville! La SNCF = Sur Neuf Cinq Fainéants