Frédéric, 43 ans, vendeur en télévision



Frédéric, passionné par les nouvelles technologies, aime son métier. Il raconte.

Comment avez-vous intégré la grande distribution ?
Mon parcours est complexe et atypique ! Après mon CAP vente, j'ai travaillé comme agent immobilier. À la fin des années 80, le secteur était en difficulté, de plus je n'aimais pas cet univers de « requins ». J'ai donc intégré une agence d'intérim où j'ai effectué de nombreuses missions de vendeurs dans divers magasins. J'ai obtenu mon premier poste chez Carrefour comme vendeur en jeux vidéo, c'était ma passion ! J'ai gardé ce poste deux ans, puis j'ai été débauché par une enseigne de magasins spécialisés dans ce domaine pour acheter aux fournisseurs les jeux qui allaient être vendu dans les magasins de l'enseigne. Mais, il y avait une mauvaise ambiance et le boulot était très stressant : j'ai rapidement regretté la grande distribution. En novembre 2001, j'ai été embauché comme vendeur TV dans un hypermarché Carrefour. C'est un domaine qui m'intéressait, dans lequel je souhaitais me spécialiser.
En quoi consiste votre métier ?
Je réceptionne les produits, les mets en rayon, règle les téléviseurs qui sont présentés en exposition afin qu'ils donnent la meilleure image. La majeure partie de mon métier consiste à conseiller les clients et les guider vers le produit qui est le mieux adapté à leurs besoins.
Quelles sont les qualités requises être un bon vendeur TV ?
Être passionné par ce que l'on vend est nécessaire ! Il faut être à l'écoute du client afin de comprendre ses besoins et ses motivations pour le diriger vers le produit qui lui convient. Il faut gagner la confiance des clients pour pouvoir aussi leur vendre des crédits et des extensions de garantie. Nous percevons un intéressement sur nos ventes, avoir l'esprit de compétition est essentiel sans pour autant vouloir vendre à tout prix !
Qu'est ce que vous aimez le moins dans votre métier ?
Je suis debout toute la journée. Lors des soldes ou pendant la période de noël, il y a beaucoup de monde : le stress n'est pas toujours évident à gérer et certains clients sont parfois difficiles.
Et le plus ?
J'aime mon métier et tous ces aspects me plaisent. Je ne vois pas les journées passer. Être en contact avec des nouvelles technologies est un vrai plus. J'apprécie vraiment le contact avec le client qui demande une grande psychologie. Travailler dans la grande distribution apporte une sécurité de l'emploi, une bonne mutuelle, un salaire sur treize mois et demi et des possibilités d'évolution de carrière.
Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui voudrait exercer votre métier ?
Il faut choisir un domaine qui vous passionne et ne pas hésiter à se documenter sur les produits que l'on vend car il n'y a pas forcément de formation sur les produits une fois en poste.
Dans quelques années à quel poste voudriez-vous être ?
Au même ! Mon métier me plait tel qu'il est. Je n'ai pas envie d'évoluer, même si Carrefour m'en offre la possibilité.
Par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN FRÉDÉRIC, 43 ANS, VENDEUR EN TÉLÉVISION

Amandine

20 ans

UNIVERSITÉ PANTHÉON-ASSAS - PARIS 2

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié