Gino, 27 ans, ingénieur électronique de puissance pour AREVA



Tombé dans l'électrotechnique un peu par hasard, Gino se découvre une passion pour cette matière. Du BTS au Master, il choisit de préparer des diplômes tout en acquérant une expérience professionnelle grâce à l'alternance. Diplômé, il est embauché au sein de l'équipe qui l'a formée chez Areva.


Parle-nous de ton parcours.
J'ai un parcours très atypique ! J'étais un élève moyen au collège et comme beaucoup, je ne savais pas ce que je voulais faire. On m'a donc orienté vers un BEP électrotechnique. Je me suis retrouvé dans un lycée professionnel en ZEP (Zone Enseignement Prioritaire). Je ne me sentais pas à ma place, cela m'a donné envie de continuer mes études pour chercher ma voie. J'ai ensuite intégré une classe de première STI (Sciences et Technologies Industrielles). En terminale, j'ai commencé à me passionner pour l'électrotechnique car j'ai découvert les applications concrètes de l'enseignement. J'ai poursuivi par un BTS électrotechnique que j'ai réalisé en alternance chez Areva. J'ai découvert le monde de l'entreprise. J'assistais des ingénieurs et cela m'a donné envie de faire le même métier qu'eux. Grâce au soutien de mon tuteur d'entreprise, j'ai pu réaliser une licence professionnelle, puis une maîtrise et un master en alternance, au sein de la même équipe. AREVA a continué à me faire confiance et en 2007, j'ai été embauché.



Aujourd'hui, en quoi consiste ton métier ?
Je travaille en équipe, avec neuf autres ingénieurs.
Dans un premier temps, nous répondons aux différents appels d'offre d'industriels concernant la fabrication de transformateurs et redresseurs électriques. Ce sont des équipements destinés à des usines d'électrolyse, une méthode qui permet de réaliser des réactions chimiques grâce à une activation électrique. Par exemple, c'est par ce moyen que l'on fabrique du zinc ou de l'aluminium.
Répondre à un appel d'offre consiste à renseigner le client sur le prix du projet, le délai de réalisation et les aspects techniques. Pour cela, nous consultons différents fournisseurs d'équipements pour répondre aux besoins du client.
Lorsque le client passe commande, nous procédons à l'étude approfondie puis à la fabrication du transformateur et du redresseur. Nous coordonnons ainsi les différents sous-traitants pour la fabrication des autres équipements de la sous-station. En parallèle, nous préparons le site pour l'installation. Une fois les équipements fabriqués, nous dirigeons la livraison et l'installation sur le site.
Enfin, nous réalisons la mise en service progressive de la sous-station.
De l'appel d'offre à l'installation, il faut compter entre un an et demi et deux ans suivant la taille du projet.
Pour ma part, je suis en charge de la réalisation du devis, de l'étude électrique des transformateurs et redresseurs, de la coordination des sous-traitants, de la gestion des livraisons et du suivi de l'installation et de sa mise en service.


Qu'apprécies-tu le plus dans ton métier ?
J'aime l'aspect technique de mon poste qui demande des connaissances dans tous les domaines techniques (mécanique, thermique, électrotechnique et électronique). J'aime aussi gérer et coordonner un projet.
D'autre part, je travaille dans une ambiance agréable avec des collègues de la même génération : cette ambiance permet de progresser ensemble.
Quelles sont les difficultés liées à ton métier ?
On nous demande une grosse capacité de travail et une forte autonomie. Cette forme de pression peut paraître comme un inconvénient mais elle reste le principal moteur de ma motivation.
Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui souhaitent se lancer dans des études d'ingénieur ?
Il faut croire en ses capacités et ne pas avoir peur de travailler. Si l'on est motivé, on trouvera sur sa route des gens qui nous permettront d'avancer. D'autre part, je recommande vivement l'apprentissage : c'est grâce à ce mode d'enseignement que j'en suis là aujourd'hui. En côtoyant des ingénieurs, cela m'a donné envie de faire ce métier et la rémunération liée à l'apprentissage m'a permis de faire ces études et de m'insérer dans la vie active.
Par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN GINO, 27 ANS, INGÉNIEUR ÉLECTRONIQUE DE PUISSANCE POUR AREVA

Clem

21 ans

IUT D'AMIENS

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié