Grégory, 34 ans, kinésithérapeute ostéopathe



« Mon métier lie l'intellectuel et le manuel »

Alors qu'il n'avait que 32 ans, Grégory a ouvert un centre de santé réunissant les différentes professions paramédicales. Kinésithérapeute de formation, il nous livre sa conception de son métier.
Comment êtes-vous devenu masseur kinésithérapeute ?
J'ai eu un parcours scolaire plutôt chaotique : j'ai redoublé ma 3e, ma 1ere et j'ai raté une première fois mon bac S ! J'avais un bon niveau en maths et en physique, mais j'étais nul dans les matières principales! C'est lorsque je suis entré en prépa que je me suis réellement investi dans mes études, car ce que j'apprenais me passionnait. À la fin de mon école de kiné, j'ai commencé à travailler et, en parallèle, j'ai suivi des études pendant six ans pour devenir ostéopathe.
En quoi consiste votre métier ?
Mon métier lie l'intellectuel au manuel : il faut parfaitement connaître l'anatomie du corps humain pour être capable de faire un bilan du patient en quelques minutes. Le but, dans un second temps, est de soigner la personne, de la « réparer ». C'est agréable car je soigne avec mes mains et non avec des médicaments. Quand une personne arrive avec le dos bloqué et qu'elle repart soulagée, avec le sourire, je suis satisfait.
Quels sont les avantages de votre métier ?
J'ai les avantages des professions libérales : une indépendance complète puisque je suis mon propre patron. De plus, ce métier ne connaît pas de chômage. Si vous réussissez à entrer dans une école de kiné, vous êtes sûr de trouver du travail par la suite. La rémunération est avantageuse, mais il ne faut pas être effrayé à l'idée de faire des journées de 12 heures.
Comparé à un généraliste, j'ai moins de responsabilités puisque je reçois sous ordonnance, ce qui me guide dans les soins que je vais prodiguer. Mes études ont été plus courtes que celles d'un médecin pour un salaire relativement comparable. Enfin, je vois mes patients plusieurs fois par semaine, ce qui me permet de mieux les connaître.
Pourquoi avoir choisi de travailler à votre compte ?
J'ai travaillé deux ans dans un hôpital, on vous sectorise dans un service spécifique (traumatologie, rhumatologie...). L'état de santé des patients y est plus grave. Mais c'est enrichissant d'un point de vue intellectuel : on voit des maladies rares, on côtoie d'autres professionnels de la médecine... Côté salaire, à l'hôpital, un kiné est payé environ 1 700 euros nets alors qu'en libéral, il gagne entre 3 000 et 4 000 euros.
Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui voudrait devenir kiné ?
D'abord, il faut savoir que l'on ne soigne pas que les pin-up de 20 ans ! L'ensemble de la population défile dans mon cabinet. Mais avant tout, il faut aimer les gens. Et savoir écouter : une douleur physique peut cacher un mal plus profond.
Par Mathieu Robert
SA FORMATION :
Bac S
+ Prépa Kiné (1 an)
+ Ecole de kiné (3 ans)
+ Formation d'osthéopathe (6 ans)
PLUS D'INFOS:
Consulte la fiche métier masseur-kinésithérapeute
Consulte la fiche métier ostéopathe

pub

Charlotte 22 ans

SKEMA BUSINESS SCHOOL
Master

Discuter avec Charlotte

Découvrir d'autres étudiant(e)s »

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié