Grégory, 34 ans, responsable d'un centre paramédical



Kiné, psychologue, orthophoniste, pédicure podologue... tous ces pros dans un même centre, rien de plus pratique ! A 34 ans, Grégory peut être fier de son initiative qui facilite la vie des patients.

Grégory est un homme occupé : ses semaines dépassent régulièrement les 45 heures de travail. En plus de son métier de kinésithérapeute, lui qui a redoublé trois fois pendant sa scolarité revêt le costume d'un chef d'entreprise un peu particulier. En 2006, il ouvre un centre de santé pour regrouper toutes les professions paramédicales. L'objectif : faciliter la vie des patients. Ainsi, en plus du kiné, se côtoient dans un même lieu deux psychologues, une orthophoniste, une psychomotricienne, deux infirmiers, une diététicienne, un pédicure podologue, une esthéticienne et un reflexologue. Par contre, pas de médecin, ce qui rend l'initiative assez novatrice. « Le patient garde son propre généraliste ». Grégory gère le bon fonctionnement de l'entreprise mais il n'intervient pas sur le travail de ses co-disciples : chaque spécialiste garde son indépendance. « Ils ont les horaires qu'ils veulent, partent en vacances quand ils le souhaitent. Il n'y a pas de hiérarchie ». Tous ont dû apprendre à conjuguer l'esprit d'entreprise avec le souci d'autonomie de chacun propre aux professions libérales. Grégory est propriétaire des murs, qu'il loue à ses collègues.
Malgré les difficultés des premiers temps, « au bout de 6 à 8 mois, ça tournait ». Les patients, eux, ont rapidement adhéré au principe du système. « Les gens groupent plusieurs rendez-vous dans une même matinée par exemple, pour faire deux consultations à la suite. Ils peuvent aussi emmener leurs enfants chez l'orthophoniste pendant qu'ils se font masser... ».
Par Mathieu Robert

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN GRÉGORY, 34 ANS, RESPONSABLE D'UN CENTRE PARAMÉDICAL

Anaïs

23 ans

UNIVERSITÉ DE ROUEN

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (7)

EtkPUnHKC 27 août 2012 00:50 #1
Bonjour,Tout d'abord, je suis ravie que notre e9quipe soit encore une fois de la piarte.Je voulais sugge9rer un concours sympa. Pourquoi ne pas donner une re9compense e0 l'e9quipe qui aura le mieux de9core9 sa barrie8re? L'anne9e passe9e, quelques coins e9taient de9core9s (comme le nf4tre) mais beaucoup de l'e9taient pas. Et pourtant, c'est gai, e7a met de la couleur, les gens qui ne jouent pas passe leur temps e0 tout regader.Bonne ide9e non?A tre8s bientf4t, je suis impatiente d'y eatre!
Christelle 4 janvier 2012 14:42 #2
Bonjour, je suis psychomotricienne depuis une dizaine d'année (essentiellement en institution) et souhaiterais également ouvrir un centre paramédical (avec psychomot., ortho., psycho,.kiné,...) mais j'ai plein de questions en suspens. Comment trouver un financement? Comment trouver le local (petites annonces, mairie,...)? Bref, comment avez vous débuté ce projet? Merci d'avance pour vos conseils.
Alex 20 septembre 2011 14:51 #3
Bonjour, Je suis au collège en classe de 3è et je voudrai m'orienter vers le métier de kiné. J'aimerai beaucoup faire mon stage dans un cabinet de kiné à Paris pour me faire une réelle idée de ce métier très intéressant, riche en relation humaine et passionnant d'un point de vue de la rééducation des patients. Si vous avez des adresses et coordonnées à me communiquer, je vous serai très reconnaissant. Merci beaucoup Alex
sunshine 9 septembre 2011 22:05 #4
Bonsoir! Je souhaiterai, après mes 3 années d'études en école de kiné, travailler dans un centre de rééducation car j'aime vraiment ça. Combien d'années puis-je faire en centre de rééducation avant de pouvoir ouvrir mon cabinet? Puis-je l'ouvrir directement après avoir obtenu mon diplôme d'état en étant en parallèle dans un centre de rééducation ou en hôpital? Merci beaucoup. Bonne soirée.
jean1 18 avril 2011 16:09 #5
Bonjour Grégory, Infirmier libéral, j'envisage depuis quelques temps la création d'un centre paramédical comme le vôtre et je suis très heureux de lire l'article vous concernant ! Je me permets de profiter de votre expérience pour solliciter quelques renseignements : quelles sont les premières démarches à effectuer, les démarches inutiles et les pièges à éviter. Faut-il se préoccuper de la démographie paramédicale locale (loi de la concurrence) ? Bref, je vous remercie de toutes les précieuses indications que vous voudrez bien me donner et je vous félicite pour votre réussite. Cordialement