Hervé, 37 ans, chef d'une entreprise spécialisée en restauration de toitures



Le prix Stars & Métiers récompense les chefs d'entreprises artisanales pour leur réussite en matière d'innovation, de savoir-faire et de dynamique commerciale. Témoignage d'un lauréat.

Avez-vous exercé un métier avant de créer votre entreprise, si oui lequel ?
Avant de reprendre l'entreprise familiale, j'ai été parachutiste dans l'armée pendant trois ans. Après ma formation de couvreur, j'ai travaillé en tant que chef d'équipe couvreur, puis j'ai repris l'entreprise familiale.
Présentez-nous en quelques lignes votre entreprise.
Mon entreprise est une entreprise familiale qui fête cette année ses 30 ans. Notre cœur de métier est la restauration des toitures de monuments historiques, de maisons particulières.
Elle compte aujourd'hui 17 personnes dont 11 couvreurs et 5 apprentis. L'ensemble des couvreurs sont des ouvriers qualifiés dans la pose de couverture d'édifice et dans leurs réparations. Ils réalisent des toitures à l'aide de divers matériaux : le bois qui constitue la sous construction d'une toiture, l'ardoise naturelle, la tuile, etc.
Pourquoi avoir participé au concours « Stars et Métiers » ?
Ce prix organisé par les Banques Populaires et l'Assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat valorise et met en avant notre métier d'artisan. C'est pourquoi lorsque la chambre des métiers du Nord m'a contacté pour participer à ce prix, j'ai décidé d'y participé.
Qu'est-ce que ce prix représente pour vous ?
Ce prix est la reconnaissance du travail de mes collaborateurs.
En tant qu'entrepreneur, quelles sont les principales difficultés rencontrez-vous au quotidien ?
La principale difficulté que je rencontre est le manque de personnel et des difficultés à recruter. Il est de plus en plus rare que les jeunes veuillent devenir couvreurs.

Quelle est votre plus grande satisfaction ?
Nous avons réussi à garder l'esprit familial d'une entreprise artisanale tout en développant notre activité, en la dotant de techniques dignes d'une entreprise moderne. Les diverses formations effectuées par mes couvreurs ainsi que le nombre de chantiers exécutés font qu'aujourd'hui, nous avons une réelle compétence dans la restauration de toitures de monuments historiques.
Racontez-nous en quelques lignes votre quotidien de chef d'entreprise.
Ma première préoccupation est le développement commercial de mon entreprise. Ma deuxième est d'améliorer la qualité et la gamme des prestations. Pour cela je bâtis un programme de formations techniques pour mes salariés et moi-même. L'objectif : acquérir de nouvelles compétences qui nous permettent de satisfaire au mieux nos clients et de travailler sur de nouveaux types de chantiers, pour de nouveaux clients. Dans mon métier, je cherche toujours à apporter plus de qualité et de compétences à mes clients.
Quels sont vos projets ?
Depuis 2002, date à laquelle j'ai repris l'entreprise familiale, j'ai multiplié par 2 le chiffres d'affaires et par 5 le nombre de salariés. Je ne compte pas m'arrêter là dans le développement de mon entreprise. J'ai pour projet d'ouvrir un nouvel établissement dans le Nord de la France et en région Parisienne.
Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent se lancer dans l'artisanat ?
Le métier de couvreur est un métier clef dans le secteur du bâtiment aux débouchés assurés. C'est un des plus vieux métiers du monde qui a encore de beaux jours devant lui car il y a une prise de conscience de la société notamment en matière de conservation du patrimoine et de restauration des bâtiments.
Les clefs de réussite du métier d'artisans sont la réactivité, la maîtrise du savoir-faire et le dynamisme commercial.

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN HERVÉ, 37 ANS, CHEF D'UNE ENTREPRISE SPÉCIALISÉE EN RESTAURATION DE TOITURES

Amelie

22 ans

ESADSE

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié