Ingrid, 29 ans, technicienne environnement



Ingrid conjugue ses deux centres d'intérêt : l'environnement et les mesures physiques. En effectuant des relevés autour d'un centre nucléaire, elle s'assure qu'il n'y a aucun impact sur l'environnement. Mais la jeune femme a plus d'une corde à son arc et assume de multiples fonctions.

Comment avez-vous intégré le CEA ?
Après ma licence professionnelle « technique nucléaire et radioprotection », j'ai été recrutée au sein d'une petite entreprise sous-traitante du CEA spécialiste dans les mesures nucléaires. J'effectuais des cartographies de locaux et des mesures de déchets radioactifs sur un site nucléaire en démantèlement. Puis, en 2000, j'ai intégré le centre CEA de Valduc.
En quoi consiste votre métier ?
Je possède de nombreuses casquettes !
Quand je suis arrivée au laboratoire, j'effectuais des analyses sur des échantillons prélevés autour du site nucléaire (eau, lait, terre...) afin d'évaluer son impact sur l'environnement. Ces mesures servent à réaliser le bilan mensuel transmis aux autorités de sûreté. Aujourd'hui, je m'occupe également des mesures météorologiques réalisées par nos appareils. Pour évaluer l'impact du centre sur l'environnement, il est en effet important de connaître les conditions météorologiques comme par exemple la direction et la force du vent et leur évolution au cours de la journée. Nos appareils étant très performants, nos mesures sont exploitées par Météo France.
Je suis également responsable de la métrologie : il s'agit de ma seconde casquette. Je m'assure que les appareils de mesures donnent des résultats fiables. Un bon entretien et un contrôle fréquent du matériel sont indispensables.
Enfin, je suis responsable radioécologie. J'effectue des études plus ponctuelles de l'environnement, cette fois sur le site de Valduc. Je gère mes plannings de manipulations, j'effectue mes mesures et les prélèvements associés et enfin j'étudie les résultats d'analyses et rédige le rapport d'expertise.
Comment se compose votre équipe ?
Notre équipe se compose de trois techniciens et d'un ingénieur « environnement et prélèvement » ainsi que neuf techniciens et un ingénieur spécialistes des « mesures » de radioactivité. En ce qui concerne la partie métrologie, je travaille beaucoup en liaison avec eux car chacun est responsable du matériel qu'il utilise. Par contre pour la radioécologie, je travaille seule.
Qu'appréciez-vous le plus dans votre métier ?
J'apprécie la variété de mes fonctions qui me permet de toucher à tout. J'aime être sur le terrain et je ne vois pas la journée passer ! J'apprécie le fait de travailler en équipe ; comme il y a une bonne entente entre nous, cela rend le quotidien bien agréable.
Et qu'appréciez-vous le moins ?
J'ai du mal à me projeter dans l'avenir. J'aime ce que je fais. L'environnement nucléaire est un sujet très sensible, qui m'apporte déjà beaucoup de responsabilités que je ne souhaite pas voir augmenter pour le moment ! Mais je changerai peut-être d'avis d'ici quelques années...
Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent travailler dans ce domaine ?
Il faut bien sûr avoir une sensibilité pour l'environnement et être persévérant. Les places de techniciens environnement sont très limitées pour travailler dans un laboratoire. A titre d'exemple, il y a actuellement 3 postes sur le site de Valduc. Il faut donc s'accrocher.
Je tiens à préciser que l'idée de travailler dans ce secteur m'est venue petit à petit, au fil de mes expériences. Il ne faut donc pas s'inquiéter si à 15 ans, on ne sait pas ce que l'on veut faire plus tard.
Propos recueillis par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN INGRID, 29 ANS, TECHNICIENNE ENVIRONNEMENT

Laure

20 ans

UNIVERSITÉ PAUL VALÉRY - MONTPELLIER 3

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (1)

Geronimo 12 mai 2010 10:59 #1
Aucun impact sur l'environnement, c'est une blague, le tritium dans l'eau des nappes phréatiques etc...c'est un mirage Enfin, c'est normal, elle bosse au CEA, elle mange au CEA, elle....non, bon je déconne, longue vie à vous.