Inspecteur du travail




Les inspecteurs du travail sont des fonctionnaires de l'État (catégorie A) en prise directe avec les principaux enjeux sociaux et professionnels. Acteurs essentiels du monde du travail, ils concourent chaque jour au respect du droit du travail et à l'amélioration des conditions de travail, de la santé au travail et des relations professionnelles dans notre pays.
Ils sont chargés de contrôler l'application de la législation du travail (code du travail, conventions et accords collectifs...) dans tous ses aspects : santé et sécurité du travail, fonctionnement des institutions représentatives du personnel (comité d'entreprise, délégués du personnel...), droit syndical, durée du travail, contrat de travail, travail illégal, licenciements...
Les inspecteurs du travail conseillent et informent les employeurs, les salariés et les représentants du personnel sur leurs droits et obligations et sur la législation du travail en général et font remonter les informations sur les évolutions du travail et les carences éventuelles de la législation.
Les inspecteurs possèdent un pouvoir de décision en ce qui concerne :
- le licenciement des représentants du personnel, des conseillers prud'hommes, des médecins du travail,
- certaines dispositions relatives à la durée du travail, au travail des jeunes, au règlement intérieur,
- en matière de santé et sécurité.
Ils disposent également d'un certain nombre de droits (droit d'entrée dans les entreprises, de visite notamment des locaux) et de pouvoirs suite à leurs interventions (procès verbaux, arrêts de travaux, etc.).
Lire le texte officiel

Formation

Il faut se présenter au concours de la fonction publique de cadre A d'inspecteur du travail. Le prérequis, en terme de niveau d'études, est d'être titulaire d'un bac +3 minimum.
Une fois reçus, les candidats bénéficient d'une formation de 18 mois rémunérée (1 618 euros nets) à l'institut national du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle situé près de Lyon (INTEFP). S'y succèdent enseignements et mises en situation professionnelle (10 mois au total) et stages professionnels (8 mois au total en entreprise, dans une direction départementale ou régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle...)
Après la formation, si les résultats des stagiaires sont jugés satisfaisants par le jury, ils sont titularisés.
Pour tout renseignement concernant la formation, adresse-toi à :
L'Institut national du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle,
1498, route de Sain-Bel, BP 84, 69280 Marcy-l'Étoile.

Combien

Un inspecteur du travail en début de carrière issu du concours externe gagne 1 918 euros bruts par mois. Son salaire est d'environ 3 155 euros au dernier échelon du grade d'inspecteur.
S'ajoutent également au salaire une indemnité de résidence (selon le lieu d'affectation), un éventuel supplément familial en fonction du nombre d'enfants, un régime indemnitaire, une prime de technicité. Ces primes représentent environ 6 712 euros par an en début de carrière (soit presque 560 euros de plus par mois).

Site Web

Texte officiel : www.concours.travail.gouv.fr
www.travail-solidarite.gouv.fr


ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

JE FAIS DES ÉTUDES POUR DEVENIR INSPECTEUR DU TRAVAIL : DISCUTONS-EN!

Lucas

19 ans

LIMOGES - FST

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié