ISTY (Institut des Sciences et Techniques des Yvelines)



L'ISTY fait partie des rares écoles d'ingénieurs publiques. Elle forme des jeunes à l'informatique et à la mécatronique. De nouveaux cursus devraient bientôt voir le jour. Rencontre avec son directeur, Pierre Blazevic, également professeur de robotique dans l'école.

Pouvez-vous nous présenter votre école ?
Pierre Blazevic : L'ISTY (Institut des Sciences et Techniques des Yvelines) c'est l'école d'ingénieurs de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. À sa création en 1992, l'école ne formait que des ingénieurs en informatique. En septembre 2003, une seconde filière a été créée : la mécatronique. Nous formons des ingénieurs à l'intégration de technologies pour obtenir de meilleurs produits. La formation s'effectue en apprentissage, elle est co-habilitée avec le CFA Ingénieurs 2000.
Qu'est-ce que la mécatronique ?
Pierre Blazevic : La mécatronique est l'association de la mécanique, de l'électronique et de l'informatique, prise au sens large, dans un même système. Par exemple, dans l'industrie automobile, la mécatronique permet aux équipementiers de réaliser des produits complexes et innovants tel que des sièges à mémoire de positions... Grâce à cette technologie, les entreprises françaises sont plus compétitives car elles proposent des produits innovants avec une réelle valeur ajoutée. C'est un moyen efficace de lutter contre la mondialisation.
Comment intégrer votre école ?
Pierre Blazevic : Nous avons beaucoup de titulaires de DUT et licence qui intègrent notre école d'ingénieurs.
Les sélections se font sur dossier, pour la formation en informatique et sur test pour la mécatronique en sachant qu'il faut que le candidat ait trouvé une entreprise qui l'accepte en apprentissage.
Mais on peut également intégrer l'école grâce au cycle préparatoire intégré (CPI) qui permet - sur concours- à des bacheliers scientifiques d'intégrer l'ISTY à l'issue du baccalauréat. Il s'agit d'une formation généraliste scientifique de deux ans organisée en quatre semestres. Le cycle préparatoire intégré vise en priorité à préparer les élèves à suivre l'une des spécialités du 'école d'ingénieurs de l'ISTY, informatique ou mécatronique, ou du cycle d'ingénieurs de l'une des écoles partenaires de l'ISTY.
rub59] réalisent un stage de fin d'études de six mois. En mécatronique, les étudiants sont en alternance. Ces expériences professionnelles leur permettent - très souvent- de décrocher un emploi au sein de l'entreprise qui les a formés. En ce moment, il y a un réel manque de jeunes informaticiens. Je croule sous les offres de stages, des entreprises. C'est impressionnant !
Quels sont les projets de développement de votre école ?
Pierre Blazevic : Très récemment, nous avons créé un DU Chef de projet Économie Numérique. Les premiers étudiants en formation continue seront accueillis sur le campus de Vélizy au mois de janvier. Cette formation de pointe dans le domaine sera donnée par des intervenants de haut niveau et se conclura par un voyage d'étude en Asie ou aux Etats-Unis.
En 2013, une filière de génie biomédical pourrait voir le jour. Le cursus formerait des ingénieurs avec une grande connaissance du milieu médical pour développer du matériel médical et chirurgical innovant. Le but étant de proposer une nouvelle orientation aux étudiants qui se dirigent vers la médecine. Avec une population vieillissante, la télé-médecine, le monitoring à distance, des robots spécialisés en aide à la personne... se développent. Ce secteur est en plein essor.
Propos recueillis par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN ISTY (INSTITUT DES SCIENCES ET TECHNIQUES DES YVELINES)

Louise

24 ans

INSTITUT SUPÉRIEUR COULEUR IMAGE DESIGN (ISCID) - CAMPUS DE MONTAUBAN

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié