Julien, 33 ans, Commercial de bord



commercial de bord

"Travailler à bord d'un TGV, c'est super !"

Tu peux rencontrer Julien à bord d'un TGV. Il y vend des plats cuisinés, des salades, des friandises... Commercial de bord, Julien te raconte son parcours, son quotidien et te livre ses conseils !

 

 

 

 

 

En quoi consiste votre métier ?

Je suis commercial de bord pour une entreprise externe à la SNCF. Je suis chargé de l’accueil des clients au wagon-bar des TGV. Je vends des plats cuisinés, des salades, des sandwichs, et sers des cafés.

Quel est votre parcours ?

A l’origine, j’occupais un poste au sein d’une chaîne d’assemblage de machine. Mais il est vrai que le travail à la chaîne est difficile et pénible. J’ai donc souhaité me réorienter, et j’apprécie le domaine de la restauration.

J’ai entrepris un CAP Restaurant, ce qui a confirmé mes attentes. A la suite de l’obtention du diplôme, j’ai occupé le poste de serveur au sein d’un restaurant parisien durant plusieurs années. J’ai ensuite eu l’opportunité de travailler, toujours en tant que serveur, dans un restaurant sur péniche.

J’aimais énormément l’aspect transport mais malheureusement j’ai été contraint de quitter ce poste car le restaurant a dû fermer ses portes. Je me suis mis à la recherche d’un poste similaire et c’est là que j’ai postulé pour une annonce de Commercial de bord pour laquelle j’ai été retenu.

Qu'appréciez-vous le plus dans votre métier ?

C’est un travail sympathique parce qu’on va de ville et ville et qu’on rencontre des gens différents. De plus, je suis seul maître à bord du wagon-bar et j’apprécie cette liberté ! Je suis autonome et ne subit donc aucune pression.

De plus, l’entreprise par laquelle je suis employé me permet de faire évoluer ma carrière professionnelle. J'ai d’ailleurs récemment postulé pour une offre en interne pour devenir chef de bord et ainsi former, encadrer et évaluer les commerciaux de bord. Il s’agit d’un poste à poste à responsabilités, une réelle opportunité pour moi.

Enfin, les journées ne ressemblent pas, et c’est un véritable plus !

Et qu'appréciez-vous le moins ?

C'est un métier qui demande une réelle maitrise de soi. En effet, à l’heure du déjeuner, les clients affluent et je suis seul à satisfaire leur demande. Il y a des montées de stress, mais j’aime cette adrénaline malgré tout.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent se lancer dans une carrière de commercial de bord ?

Pour les jeunes qui aimeraient exercer ce métier, je n’ai qu’une chose à leur dire foncer ! Il faut cependant être motivé, aimer le contact avec les clients. Les qualités relationnelles sont indispensables.


Salaire/Avantages/Horaires : la rémunération s’élève à 1 457 € brut, soit le smic pour un débutant. Il y a des primes lorsque les objectifs sont dépassés. Pour ce qui est des horaires, cela peut varier entre 20 heures et 40 heures par semaine.

 


Par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN JULIEN, 33 ANS, COMMERCIAL DE BORD

MARIE-EMMANUELLE

22 ans

SUPMECA

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (8)

chemin 6 mars 2014 14:13 #1
est ce qu' il y a des facilités de logement si on travaille la nuit ?? merci de me répondre car je suis très intéressé par ce travail
julien77 11 mars 2012 01:34 #2
bonjour j'aimerais savoir comment postuler svp merci
marilou 30 janvier 2012 14:53 #3
Bonjour je cherche un stage en tant que barman dans les tgv, mais je ne trouve pas de forum pour cela. J'ai fait de la restauration en cuisine et en salle. Je souhaiterais que quelqu'un m'aide.
Nohasbeen 23 juin 2011 12:43 #4
C'est un travail attractif me semble-t-il . A bord le commercial s'autogére ...il est autonome et il est face a des difficultés qu'il surmonte au mieux car il n'est pas le seul maitre à bord. Celui qui dirige son travail , ses gestes , son attitude , c'est le client lui-méme , mais pas seulement...il est le garant de l'image du " savoir transporté bien"par l'entreprise qui lui a confié cette mission. Il est la vitrine double sécurit d'un" savoir etre" ausi bien qu'un "savoir faire". Sans diplome , d'une expérience de 28 ans dans les domaines de la restauration et du commerce , j'ai peine à croire , malgrés mes multiples dépots de candidature de devenir un jour l'ambassadeur d'un jour , d'une soirée , d'un voyage sans escarbille !
Hocine 22 juin 2011 19:33 #5
Salut Cédric, c'est Hocine ton ancien collègue de Rail-prestation. Je suis heureux d'avoir tes nouvelles.