L’agriculture recrute !



 
Le Salon de l'agriculture a ouvert ses portes samedi dernier à Paris. Les entreprises agricoles, recrutent. De nombreux profils sont recherchés. Mais, les acteurs de la filière peinent à embaucher. Les prévisions de recrutement sont en hausse, avec les nombreux départs à la retraite prévus.
 
Deuxième employeur de France, l'agriculture compte 1,6 million de salariés, selon les derniers chiffres de la Mutualité sociale agricole (MSA). En tenant compte de la filière agroalimentaire, le secteur totalise 3,5 millions de postes de travail, soit 14% des actifs.
 
À tous les maillons de la filière, de la ferme jusqu’aux boucheries en passant par les entreprises de transformation alimentaire, de nombreux emplois sont à pourvoir. Les postes sont en très grande majorité saisonniers (agriculteurs salariés et ouvriers, viticulteurs, arboriculteurs et cueilleurs). 
 
L’agroéquipement est le domaine où les perspectives de recrutement sont les plus belles. Selon le baromètre emploi d’Axema, 18 % des constructeurs prévoient d’embaucher en 2013. Et à 70 % en contrats à durée indéterminée. Pour les passionnés de mécanique, les carrières du machinisme et des agroéquipements offrent de réelles possibilités, entre technologies et vie au grand air. 
 
Nombre d’exploitants partent ou vont partir en retraite. Il y a donc des places à prendre pour les jeunes qui souhaitent reprendre une exploitation et s’installer. À condition d’avoir un financement et au moins un bac +2 en production végétale ou animale, et dans la spécialité conduite et gestion d’une exploitation
 
Les employeurs du secteur agricole sont 41 % à estimer que leurs besoins en termes de compétences vont évoluer vers le développement durable.  D'autant que les réglementations en matière d'économies d'énergie sont de plus en plus contraignantes. Correspondant environnement, animateur Qualité Sécurité Environnement (QSE), responsable du développement environnement, métiers de l'isolation et de l'électricité sont des métiers d’avenir dans ce secteur.
 
Au-delà de la filière agricole, les bouchers ne connaissent pas non plus le chômage. Les professionnels recherchent aujourd’hui des apprentis et des salariés à former pour assurer leur succession et pouvoir céder leur entreprise. Plus de 4000 postes sont à pourvoir chaque année ! Pour devenir boucher charcutier, la meilleure voie est de se former en alternance, chez un artisan et dans un Centre de Formation d'Apprentis pour obtenir le CAP, le BP ou le Bac Pro Boucher Charcutier Traiteur.
 
 
Article rédigé par Diane Dussud

Rechercher une formation

Toutes les universités, écoles, IUT à découvrir en quelques choix

 

TROUVEZ

un conseiller

en orientation

LES DERNIERS COMMENTAIRES

  • Mais arrêtez de nous faire croire n'importe quoi!!! Il n'y a aucun déboucher en Europe dans le design automobile! Les écoles sont extrêmement chère...
    par HEB le 08/07/15 13:01 sur Fabrice, 31 ans, designer automobile chez Renault
  • Suivant la région où vous êtes, vous pouvez passer soit l'epreuve pro, soit de l'eco-droit, soit des maths, et un autre oral sur du français, de l'...
    par sam le 08/07/15 02:01 sur L'oral de rattrapage du Bac Pro : mode d'emploi !
  • Bonjour je suis en formation a synergie je voudrez faire blombier j'ai fait mon première stage est j'ai adoré ce métier je voulez savoir si vou...
    par Sall mohamed le 04/07/15 17:20 sur Pierre, 47 ans, plombier-chauffagiste
  • Bonjour, je cherche à contacter d'autres psychomotriciens travaillant en neurologie afin de construire une formation pour les professionnels de ce ...
    par Besmond - Saison le 01/07/15 21:00 sur Claire, 25 ans, psychomotricienne
  • Quelques conseils supplementaires pour préparer l'oral de français/histoire : http://lettreshistoiregeo.blogspot.fr/2015/07/terminale-bac-pro-lepre...
    par M.Rolland le 01/07/15 17:43 sur L'oral de rattrapage du Bac Pro : mode d'emploi !

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié