L'EPF créatrice de vocations et d'ingénieures de défis



Avec 40 % d'élèves ingénieures et une histoire liée à la formation de femmes ingénieures, l'EPF cultive sa vocation d'école engagée pour valoriser l'industrie auprès des jeunes filles.

L'École Polytechnique Féminine a été créée en 1925 par Marie-Louise Paris, l'une des premières femmes ingénieures de l'Histoire. En 1964, 45% des femmes ingénieures en France sortaient de l'École Polytechnique Féminine.
En 1971, l'École manque de disparaître suite au décès de sa fondatrice. Les plus importants industriels français se sont alors mobilisés pour permettre la poursuite de son œuvre, manifestant ainsi leur attachement et leur reconnaissance à cette École qui leur apportait les femmes ingénieures dont ils avaient besoin.
Si en 1994, l'EPF est devenue mixte, elle a su préserver un recrutement équilibré comparé à la moyenne des autres écoles d'ingénieurs : 17% d'étudiantes seulement, alors qu'elles sont presque à parité en Terminale S. Leurs profils sont donc très recherchés par les entreprises qui cherchent à féminiser leurs équipes d'ingénieurs, avec comme objectif la parité.
96% des diplômées ayant suivi une formation d'ingénieur trouvent un emploi dans les 2 mois suivant leur sortie de l'EPF et 32% des ingénieures exercent des responsabilités hiérarchiques, ce qui prouve qu'elles sont très recherchées, appréciées et reconnues par les entreprises.
Ce qui reste primordial pour elle est « la complémentarité, c'est essentiel en 2011 de savoir valoriser la diversité au sein des équipes. Je crois vraiment à la mixité et au delà à la diversité des équipes. Nous vivons dans un monde multiculturel, multipolaire. Chacun doit apporter sa pierre à l'édifice, avec ses propres qualités. »
50 % des emplois féminins se concentrent dans 11 familles de métiers sur 86 comme les assistantes maternelles (98 %), les secrétaires (92 %), les aides-soignantes (91 %).
Les femmes sont très peu présentes dans les secteurs de l'ingénierie ou des technologies de l'information et de la communication (TIC). D'ailleurs ce sont ces filières qui mènent aux postes haut placés les mieux rémunérés.
Plus d'infos sur www.epf.fr/femme-ingenieur.html
A LIRE ÉGALEMENT SUR LE THÈME DE LA PARITÉ :
Femmes ingénieures : les étudiantes de l'ESTACA loin des stéréotypes

La CDEFI lance l'opération « Ingénieuses 2011 »
Agricultrices en 2011 : une génération engagée !

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN L'EPF CRÉATRICE DE VOCATIONS ET D'INGÉNIEURES DE DÉFIS

Laura

20 ans

UNIVERSITÉ CLERMONT AUVERGNE - UCA

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié