L'oral ? Même pas peur !



En classe, au bac, pour décrocher un job, impossible d'éviter le face à face, l'entretien, le grand oral ! Rassure-toi : même les plus grands orateurs souffrent du trac. Alors, suis ces quelques principes de base, tu seras plus à l'aise pour t'exprimer.

1. Seul(e) devant la « foule » : l'exposé
Objectif : intéresser les autres et faire passer ton message, dans le temps imparti.
- Établis un plan attractif annoncé dès l'intro. Attaque par un point important et captivant, pour donner envie aux autres d'écouter la suite. Utilise des exemples pour imager ton discours.
- Fabrique des fiches sans rature, mots clés et grands titres surlignés. Bannis le recto verso : c'est l'embrouille assurée.
- Travaille ton phrasé : fais des phrases courtes et simples. Fais aussi des pauses pour permettre à l'assistance de suivre... Et de reprendre son souffle ! (cf. training)
Training :
Choisis un court texte et lis-le à haute voix, comme tu le ferais en classe. À la première lecture, trace une barre oblique à chaque pause courte, deux à chaque pause longue (inspiration). Puis redis ton texte en respectant chaque pause. Applique ensuite l'exercice à ton exposé, en te chronométrant pour l'ajuster au temps de parole.

2. En face à face : l'oral du bac, l'entretien
Objectif : convaincre l'examinateur que tu es un bon candidat.
- Avant et pendant, ne perd jamais de vue le but du rendez-vous en répondant à deux questions : Qu'est-ce que je veux obtenir de l'autre ? Qu'attend-il de moi ?
- Rends-toi sympathique (sans trop en faire)
- Regarde ton interlocuteur pour établir le contact, voir ses réactions. Consulte tes fiches pour te guider, mais sans les lire.
- Évite les questions pièges en restant neutre sur les points que tu veux éviter, tout en tendant des perches vers tes sujets préférés !
3. Au milieu d'un groupe : en cours
Objectif : être ni transparent, ni saoulant.
- Prendre ou ne pas prendre la parole, telle est la question. À toi de te modérer ou au contraire de te booster !
- Parle assez fort pour que le groupe puisse t'entendre.
- Choisis tes mots avant pour être clair(e).
Trac : « Il faut que tu respires... »
La bête noire de l'orateur, c'est le fameux trou de mémoire. En état de stress, le cerveau a besoin de plus d'oxygène pour gérer parole et pensée, sans quoi il bloque. Et, pris dans l'action (pressé d'en finir ?), on a tendance à oublier de respirer ! C'est la panique ? Inspire à fond (tu dois entendre l'air passer). C'est imparable, et pendant ces 2 secondes de silence tu captes l'attention des autres.
Merci à Jean-Christophe Saladin, prof et formateur, auteur de « Mieux parler en public ».
Par Juliette Labaronne

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN L'ORAL ? MêME PAS PEUR !

MANEL

21 ans

École

UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES

Domaine

LICENCE

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (1)

kadri science 15 juin 2009 18:11 #1
Bonsoir,c'est Kadria, admise en 1s Le trac pour moi c'est habituelle mais dans mon seconde j'ai un exposer sur l'alternance des saisons dont j'ai présenté a toute la classe ainsi que la présence du prof c'était génial et j'ai décolé un 19 sur 20. Je croi j'ameliore beaucouq.