La différence : une force quand on est ado ? (enquête IPSOS Santé)



A l'occasion du 7ème forum Adolescences, la Fondation Pfizer dévoile, comme chaque année, les résultats de la grande enquête exclusive réalisée par Ipsos Santé. Cette année, cette enquête continue le cycle instauré en 2010 sur la question de la différence et aborde ce thème sous l'angle : « la différence, une force quand on est ado ? ».

Réalisée auprès de 808 adolescents et 808 adultes, cette enquête quantitative porte sur la question particulière de la différence et son influence. L'approche en regards croisés permet de confronter les perceptions et le vécu des adolescents avec les opinions des adultes et de tester si des éléments caractérisent cette génération.
Maturité et différence
36% des adolescents interrogés se sentent différents par rapport aux autres « ados » de leur âge. Etonnamment, de manière spontanée, ces « ados » justifient d'abord leur différence par la « maturité » (32%).
Ainsi, ces « ados » qui se sentent différents parce que plus matures sont moins nombreux à avoir déjà renié une partie de leur identité pour s'intégrer, montrant ainsi qu'ils assument leur différence.
Ils ont également des comportements moins risqués que les autres adolescents interrogés : ils sont moins nombreux à avoir relevé des paris risqués dans le but d'intégrer un groupe, à avoir conduit vite, ou à avoir bu de l'alcool.
Une différence plutôt positive mais difficile à vivre au quotidien
Parmi les « ados » qui se sentent différents, 92% estiment que la richesse vient de la différence et 87% pensent qu'être différent est un atout pour réussir. On pourrait penser que ces résultats sont favorisés par l'influence culturelle qui promeut aujourd'hui la différence comme valeur positive mais aussi par une génération d'adolescents plus engagés et mobilisés sur ces questions.
En revanche, le fait de se sentir différent semble être plus difficile et plus complexe à vivre au quotidien, pouvant engendrer un sentiment d'exclusion. Le sentiment d'exclusion est plus élevé chez ceux qui se sentent différents (44% contre 13%). Le surpoids est toujours une caractéristique physique qui exacerbe cette impression.
Ce sentiment d'exclusion se double également du sentiment d'être le bouc émissaire des autres adolescents de son âge. Là encore les adolescents se sentant différents ont davantage cette sensation (27%) que ceux qui ne sentent pas différents (12%).
une grande complexité des attitudes des adolescents
Parmi les « ados se sentant différents », l'étude montre en effet des attitudes diverses, voire contradictoires, des adolescents envers la différence. L'enseignement à en retirer est que la notion de différence à l'adolescence est une réalité complexe et qu'il n'y a pas de catégorisation possible.
Si ceux qui se sentent différents expriment une certaine maturité et fierté, on note également un mal-être certain, des complexes, voire de la souffrance. Par ailleurs, les adolescents qui ne se sentent pas différents montrent, par leurs comportements « conformistes », qu'ils se méfient de la différence et ne souhaitent pas être perçus comme tels.
Des adultes plus pessimistes que les adolescents
Si l'on observe le sentiment de bien/mal-être en regards croisés, on constate à travers les résultats que les adultes apparaissent plus pessimistes que ne le sont les adolescents. En effet :
- 77% pensent que les « ados » sont plus souvent mal dans leur peau (contre 33%)
- 26% des adultes pensent qu'ils se sentent bien à l'école (vs. 63%)
- 25% seulement estiment qu'ils sont satisfaits de ce qui leur arrive (contre 67%)
- 90% des adultes pensent que les adolescents se sentent souvent incompris (contre 41%)
- 75% des adultes pensent que les adolescents se posent souvent des questions sur leur normalité (vs. 21%)
Cette inquiétude des adultes pour les adolescents est un point majeur de l'étude, d'autant que l'on sait que le regard des adultes va aussi jouer voire renforcer les aspects flottants et les visions négatives.
Retrouve les vidéos du forum Adolescences sur www.curiosphere.tv
RÉAGIS À CETTE ENQUÊTE !
QUE PENSES-TU DES RÉSULTATS DE CETTE ENQUÊTE ?
TE SENS-TU DIFFÉRENT ?
SI OUI, POURQUOI ?
LE VIS-TU BIEN ?
Réagis en postant ton commentaire ci-dessous :)
A lire également :
71 % des étudiants sont optimistes pour leur avenir professionnel
Une Génération Y qui rêve d'entrepreneuriat
Zoom sur la « génération Y » et l'emploi

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN LA DIFFÉRENCE : UNE FORCE QUAND ON EST ADO ? (ENQUêTE IPSOS SANTÉ)

Quentin

19 ans

LYCÉE FUSTEL-DE-COULANGES STRASBOURG

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié