La prépa HEC



En deux ans après le bac, la prépa HEC est une voie d’excellence pour intégrer sur concours des grandes écoles de commerce, de management et de gestion. Explications.

Une porte d’entrée aux grandes écoles

Les classes préparatoires aux grandes écoles, option économique ou scientifique sont aussi appelées « prépa HEC ».

Ces prépas visent la réussite aux concours d'entrée des grandes écoles de commerce et de gestion mais aussi des écoles normales supérieures (ENS) et militaires.

L’ensemble de ces écoles forment des cadres supérieurs, capables d’occuper des postes à fortes responsabilités dès la sortie de l’école.

Des enseignements théoriques

En prépa, l'enseignement est intensif et théorique. Au programme : culture générale, philosophie, l’histoire, français, langues étrangères, mathématiques…  

Outre les travaux dirigés (TD) et les devoirs à la maison (DM), tu seras préparé aux concours des grandes écoles grâce à des devoirs surveillés (DS) réguliers et à des interrogations orales.

La prépa HEC permet d’acquérir des connaissances et méthodes de travail rigoureuses qui te serviront tout au long de ta vie : pour la suite des études, mais aussi dans la vie active.

Une (très) grande capacité de travail

Il y a un grand fossé entre le lycée et les classes préparatoires. Les exigences et le rythme de travail sont très différents. Selon une enquête de l’Observatoire de la vie étudiante, un élève de prépa travaille près de 60 heures par semaine, cours et travail personnel confondus. Pour tenir le rythme, un travail soutenu et régulier est nécessaire. Une bonne organisation est aussi indispensable.

En début de prépa, tes notes vont considérablement chuter. Pour autant, il ne faut pas se décourager et préserver. Cependant, si te tu sens complètement perdu et démotivé, envisage une réorientation. De nombreuses options existent (lire notre article).

A noter : pour supporter la pression, il faut aussi savoir s’accorder des pauses détente afin de décompresser.

Halte aux préjugés !

En prépa HEC, il y a un tiers de Parisiens, un tiers de Franciliens et un tiers de provinciaux. Ce ne sont pas de formations réservés aux meilleurs lycées de la capitale. Ce ne sont pas non plus que des « fils à papa » qui les intègrent. En effet, les boursiers représentent 25 % des effectifs. Sur APB (admission post-bac), près de la moitié des lycéens qui ont demandé une classe préparatoire se voit proposer une place. Cependant, il existe des inégalités entres les « prépas » de province et les grandes prépas Parisiennes dont le niveau est plus élevé. Les élèves sont mieux préparés. La plupart des Normaliens (élèves d’une école normale supérieure) sont issus des grandes classes préparatoires Parisiennes.  

Et après ?

En classe préparatoire aux grandes écoles, le niveau d’exigence est élevé, mais la réussite est au rendez-vous. Avec 9 200 candidats pour 8 150 places, les chances d’intégrer une grande école après les deux années de prépa  sont élevées. Il faut, cependant, ne pas se limiter aux établissements les plus prestigieux.

A la sortie d’une prépa HEC, la majorité des élèves intègrent une école de commerce. Quelques uns se dirigent vers des écoles de statistique (Ensae, Ensai).

Les autres bifurquent vers l’université, pour y obtenir une licence générale. Une orientation favorisée par l’inscription des prépas dans le LMD et des conventions lycées-universités (lire notre article).

Article rédigé par Diane Dussud

 

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN LA PRÉPA HEC

Agathe

25 ans

École

AUDENCIA BUSINESS SCHOOL - PROGRAMMES MASTÈRES SPÉCIALISÉS

Domaine

DIRIGEANTS ET ENTREPRENEURS

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié