La réforme des lycées : ce qu’elle réserve aux élèves



Réforme du lycée Le gouvernement a dévoilé les points sur lesquels porteront les changements apportés à l’enseignement au lycée.

La réforme des lycées, conjointement menée à la réforme du baccalauréat , amène les lycées à subir le changement le plus radical depuis la réforme de 1995. C’est cette réforme qui avait alors introduit les différentes séries (générales, technologies et professionnelles) en remplacement des multiples sections de l’époque.

Ce système d’organisation des études au lycée est celui d’une génération entière et sa suppression en rendra perplexe plus d’un. De nombreuses habitudes s’apprêtent à être chamboulées tant du côté des professeurs que de celui des élèves.

La réforme des lycées : le contenu

Cette réforme du lycée 2018 portera sur des sujets tels que :

La suppression des filières S, ES et L : Les 3 filières du lycée général ne seront bientôt qu’une page de plus dans l’histoire de notre système éducatif. Moins de séparations subsisteront entre les élèves des différentes filières. Les classes de premières et de terminales se répartiront les élèves en suivant un système de majeure – mineure, correspondant aux disciplines sur lesquelles porteraient principalement les 2 années. Ces matières seront appuyées par un tronc commun de disciplines à tous les élèves.

L’instauration des semestres : Les années scolaires sont actuellement découpées en 3 trimestres dès l’école primaire. Ce découpage se transformerait en 2 semestres à partir de la classe de seconde.

L’introduction de nouveaux enseignements : Des matières jusqu’alors inédites pourraient faire leur apparition au sein des lycées. On y retrouverait notamment un cours de culture et démarche scientifique. D’autres heures pourraient être consacrées à l’accompagnement des élèves tout au long de leur parcours au lycée, afin d’assimiler les méthodes nécessaires à la réussite du fameux grand oral en fin de terminale.

La réforme des lycées : les objectifs et critiques

Le lycée de demain se veut plus modulable et plus « personnalisable » en fonction des différents profils. Il s’agit donc de donner une plus ample liberté aux élèves dans le choix de leur parcours, évitant ainsi de nombreuses erreurs d’orientation.

Concernant les lycées, ceux-ci bénéficieraient d’une plus grande autonomie, leur permettant de « répondre à un défi organisationnel ».

Cependant, depuis son introduction dans le programme de candidat du Président Macron, la réforme fait l’objet de multiples critiques venant de tous horizons. Ces reproches se concentrent principalement sur l’incapacité de cette réforme à réduire les inégalités territoriales, notamment en raison de cette autonomie accrue des établissements.

C’est à la suite des nombreuses réformes passées sur le système scolaire français (jugées, pour la plupart, peu efficaces) que ce nouveau projet pour le bac est lancé. Le Ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, tente désormais, comme ses prédécesseurs, d’apporter son grain de sel à l’organisation de l’éducation en France.  

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN LA RÉFORME DES LYCÉES : CE QU’ELLE RÉSERVE AUX ÉLÈVES

Justine

22 ans

UNIVERSITÉ DE STRASBOURG

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié