Laure, 20 ans, 2e année EDC



Laure, pour quelles raisons avez-vous choisi d'entrer en Ecole de commerce ?
J'ai toujours eu un attrait pour la vente, le marketing et la conception de produit. De plus, j'apprécie les relations humaines en général, l'univers du luxe et le fait de faire du profit.
Les études de commerce se sont imposées à moi !
Pourquoi EDC ?
Pendant mon année de Terminale, je me suis renseignée sur les différentes écoles de commerce. Il y en a 150 000 en France mais très peu d'entre elles proposent des diplômes reconnus par l'Etat.
L'EDC en fait partie, elle est classée dans le palmarès des meilleures écoles. Avec la création d'une 6ème année en management de luxe, j'ai été conquise.
Comment y rentre-t-on ?
La sélection est rude. L'année dernière environ 1000 candidats se sont présentés au concours interne, EDC n'en a gardé que 250, soit un quart. Il y a des épreuves de culture générale, de synthèse de documents, de logique, de résumé et de langues étrangères. Je m'y suis prise 6 mois à l'avance pour être au top. Je me suis servie des annales qui circulent sur les forums, j'ai lu et écouté l'actualité attentivement.
Vous recommanderiez EDC ?
Oui, lorsque nos professeurs n'interviennent pas à l'école, ils travaillent en entreprise, ils sont donc à la fois pédagogues et au courant de ce qui se passe dans le monde du travail, que ce soit au niveau marketing, finance ou international. Cela permet d'avoir des références concrètes, au quotidien. Ce sont des personnes passionnées qui font en sorte de nous passionner également. Et comme le rythme de travail est soutenu, on n'a pas le temps de s'ennuyer.
Entre élèves, l'ambiance est bonne, nous sommes solidaires et l'école a une vie associative très développée, il est donc difficile de ne pas s'intégrer !
Quelles matières avez-vous étudiées en 1ère année ?
La comptabilité générale, le marketing, la négociation commerciale, l'anglais « business » et l'anglais classique, une seconde langue l'espagnol, la méthodologie et le droit. Cela représente environ 25 heures de cours par semaine réparties sur 4 jours.
Et en 2ème année ?
Le droit des affaires, l'anglais, une seconde langue, la méthodologie, l'analyse financière, l'analyse des coûts et l'économie.

Faites-vous des stages ?

Oui, beaucoup. Certains sont imposés d'autres non. C'est essentiel de mettre en pratique ce que l'on apprend en cours. Les stages sont aussi les premières expériences à mettre dans son CV. Pour ma part, j'ai intégré 3 semaines l'équipe d'un magasin « Le Tanneur » (maroquinerie) et 2 mois celle de Sephora, au cours de ma première année. D'autres sont prévus en 2ème année, si possible à l'étranger. Mais c'est surtout l'épreuve du « Grand Oral » qui nous impressionne !
Le Grand Oral ?
Nos professeurs nous proposent un cas d'entreprise fictif à résoudre. A nous de trouver des solutions et de bâtir un argumentaire solide pour convaincre notre auditoire, généralement composé de l'équipe enseignante et de chefs d'entreprise, dont celui de la société en question. Ça demande beaucoup de travail et une grande résistance au stress.
En effet, ça n'a pas l'air évident !
Quels sont vos projets ?
Je souhaite faire ma 3ème année à l'étranger, soit à Londres soit aux Etats-Unis mais il faut avoir de bonnes notes pour faire partie du programme !
Puis viendront la 4ème, la 5ème et la 6ème année. A terme, c'est un emploi dans le marketing de luxe que je vise. Mais monter ma propre entreprise m'intéresse également même si je n'ai pas encore d'idée précise sur ce que je pourrais créer.
Je vous souhaite de réussir !
Merci
Propos recueillis par Juliette Labaronne

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN LAURE, 20 ANS, 2E ANNÉE EDC

madeline

18 ans

LYCÉE GUSTAVE EIFFEL

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (2)

etudiant-STG 2 août 2010 10:53 #1
Bonjour Combien fait une année chez Weller International Business School?
jean_cola 21 juillet 2010 14:32 #2
Bonjour Laure, De nos jours les métiers du commerce figurent parmi les postes les plus demandés sur le marché du travail. Je me souviens que lors de mes premières années d'étude, mon rêve était d'intégrer un bon post au sein d'une grande entreprise. Me voilà après des années d'études et de sacrifices, responsable commercial d'une grosse entreprise européenne. Je remercie tous ceux qui m'ont aidé à m'améliorer plus précisément mes collègues et mes profs de l'école de commerce qui n'ont pas cessé de m'ont encouragés tout au long des années que j'ai passé avec eux. Sans oublier aussi ma belle famille. Bonne continuation et bon courage à tous les étudiants. Cdt