Le contrat de génération, mode d'emploi



Si tu es à la recherche d’un emploi, début 2013, tu pourras être recruté dans le cadre d’un contrat de génération. Ce dispositif est l'un des principaux engagements de François Hollande en faveur de la jeunesse. On fait le point.

Le contrat de génération doit permettre l'embauche de jeunes de moins de 26 ans en contrat à durée indéterminée qui seront formés et accompagnés par un senior (de plus de 55 ans) jusqu'à son départ à la retraite.

Le dispositif

Le gouvernement a pour ambition la création de 150.000 emplois la première année et de 500.000 au total sur cinq ans, pour un coût de l'ordre de 2,5 milliards d'euros. Ce « pacte générationnel » est censé répondre aux difficultés d'insertion professionnelle des jeunes et au niveau élevé de chômage des seniors.

Le contrat de génération est différent selon la taille des entreprises :

- Pour les entreprises de moins de 300 salariés, ce dispositif donnera droit à des aides de l’Etat à hauteur de 2 000 euros par an, pendant trois ans, pour l’embauche d’un jeune en contrat de génération et de 2000 euros par an jusqu’au départ à la retraite du senior concerné.

Pour éviter des abus, l'entreprise devra notamment justifier qu’elle n’a procédé à aucun licenciement pour embaucher le jeune en contrat de génération.

- Pour les entreprises de plus de 300 salariés. Le contrat de génération ne sera assorti d’aucune aide de l’Etat. Au contraire, les entreprises vont devoir conclure des plans d’actions « intergénérationnels » pour préserver l’emploi des seniors et favoriser celui des jeunes… sous peine de sanctions.

Le profil des jeunes concernés

Tout jeune de moins de 26 ans à la recherche d’un emploi est concerné par ce dispositif. La loi s’étend aux jeunes jusqu’à 30 ans si il s’agit de doctorant, d’un travailleur handicapé ou bien d’un jeune qui était présent dans l’entreprise avant son embauche en CDI.  

En effet, le jeune recruté en CDI pourra déjà avoir travaillé au sein de l’entreprise en CDD, contrat de travail temporaire ou en contrat aidé. Il pourra également avoir suivi une formation en alternance ou effectuer un stage dans l'entreprise.

Le jeune employé devra bénéficier d'un parcours d'intégration et d'un référent qui pourra être le senior maintenu dans l'entreprise ou bien un autre salarié compétent.

Premiers contrats début 2013

Ce texte sera examiné par le conseil des ministres le 12 décembre puis sera discuté début janvier au Parlement. La réussite du contrat de génération dépend des anticipations des entreprises. Certaines ont déjà fait savoir que le lien entre partant et arrivant était trop rigide…

Recrutement : retrouve les conseils des DRH !

Article rédigé par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN LE CONTRAT DE GÉNÉRATION, MODE D'EMPLOI

Marianne

19 ans

SECTION D'ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL DU LYCÉE POLYVALENT PIERRE BROSSOLETTE

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié