Le logement étudiant : mode d'emploi !



La recherche du premier logement étudiant rime souvent avec parcours du combattant. Location, coloc', cités U, logement contre services... Imagine ton futur passe au crible toutes les solutions de logement et te donne les pistes pour t'installer en fonction de ton budget !


Sommaire de l'article
1. Le logement privé : €€/€€€
2. La colocation : €€
3. La chambre chez l'habitant : €€
4. Les cités U : €
5. Le logement contre services : 0€/€
6. D'autres pistes.
1. Le logement privé : €€/€€€
Selon tes préférences et ton budget, tu auras le choix entre plusieurs types de logements : chambre, studio, T1... A toi de faire ton choix ! Tu peux choisir un appartement meublé ou non. Le meublé peut être une bonne solution pour un premier logement ou pour une location de courte durée. Attention, face à la pénurie de logements, les propriétaires sont de plus en plus exigeants. La caution peut être élevée. Il faudra aussi que tes parents ou un proche (en CDI avec des revenus si possible 3 fois plus élevés que ton loyer) se porte garant et ce, même si tu gagnes de l'argent grâce à un job étudiant. Des aides financières (sous conditions de ressources) existent (APL, ASL, locapass...) : renseigne-toi !
Si tu souhaites habiter seul(e) mais que tu as peur de la solitude, il existe des solutions intermédiaires. Tu peux par exemple louer un logement dans une résidence universitaire (à ne pas confondre avec les Cités Universitaires !). Ces structures accueillent des étudiants et des jeunes travailleurs. Elles proposent de nombreux services (salle de sport, laverie, cafétéria, etc.) : consulte la carte de France. Situées dans les grandes villes universitaires et dans des quartiers bien desservis, les résidences étudiantes proposent des logements fonctionnels et des services adaptés à tes besoins. Les appartements sont meublés et/ou équipés allant du studio au trois pièces et comprennent pièce principale, espace cuisine, entrée et salle d'eau.
Les + du logement privé : Cette solution t'assure indépendance et tranquillité.
Les - du logement privé : C'est une solution coûteuse et la solitude peut faire peur.
Conseil : Souviens-toi que la superficie minimum légale est de 9 m2 et que la délivrance d'un bail de la part du propriétaire est obligatoire ! N'hésite pas à multiplier tes recherches et à demander conseil pour éviter les arnaques !
Les pistes pour trouver ta location :
- Internet permet de trouver de nombreux biens à louer en se mettant en contact directement avec le propriétaire.
- Les petites annonces : dans les journaux, sur les murs d'affichages, etc.
- Les agences immobilières : passer par une agence facilite ta démarche mais ajoute une dépense supplémentaire dans le budget : les honoraires.
- Le CROUS : de nombreuses annonces sont mises à disposition sur le site internet sans payer aucun frais ! Consulte la carte de France.
- Les vendeurs de liste : rester vigilent pour éviter toute arnaque !
2. La colocation : €€
Si tu as vu l'Auberge espagnole, le concept de la colocation ne devrait pas t'être inconnu. Il s'agit en fait d'une location effectuée à plusieurs, ce qui permet de réduire les frais tout en bénéficiant d'un espace plus grand. Chaque colocataire dispose de son espace personnel (sa chambre) et partage le reste du logement, commun à tous.
Témoignage : Léa, 21 ans et Alexis, 22 ans, tous deux étudiants, habitent ensemble dans un petit studio à Paris. « On se connaissait avant d'emménager ensemble et tout se passe super bien. On sait quand on doit travailler, quand on peut s'amuser. On est dans le même délire ! » nous raconte Alexis. « On se partage les tâches et ça se passe très bien » conclut Léa.
Les + : La coloc' est une solution conviviale et économique !
Les - : La qualité de l'expérience dépend des colocataires !
Les pistes pour trouver ta coloc' :
- Si ton groupe avec qui tu aimerais vivre en colocation est déjà formé, il ne reste qu'à trouver un appartement avec le nombre de chambres souhaitées. Les démarches sont alors les mêmes que pour une location à un détail près : le propriétaire doit accepter la colocation dans son logement.
- Si tu n'as pas encore de colocataire(s), de nombreuses annonces sont disponibles sur les panneaux d'affichages de ton université ou de ton école ou encore sur le Web. Certains sites sont même spécialisés pour t'aider à trouver les futurs colocataires potentiels et/ou le logement : e-colocation.fr, appartager.com, easycoloc.com...
Conseil : Ne sous-estime pas l'étape "choix du (des) colocataire(s)" pour éviter que l'expérience tourne au cauchemar !
Consulte notre article Colocation : mode d'emploi !
3. Chambre chez l'habitant : €€
La location d'une chambre chez un propriétaire permet à un étudiant de disposer d'une chambre dans un logement. La chambre peut-être plus ou moins indépendante du foyer familial : accès extérieur direct, logement à l'écart du foyer... D'un propriétaire à l'autre, les règles de vie diffèrent. L'important est de trouver un foyer où tu te sentiras bien.
Témoignage : « Quand j'étais à Rennes en deuxième année de médecine, un ami m'avait parlé de cette opportunité et franchement, c'était beaucoup mieux que dans ma chambre universitaire. Par contre, impossible de rentrer tard chez soi car les familles ne souhaitent pas être dérangées » déclare Jérémy, de retour à Paris après cette expérience.
Les + : Les prix sont souvent abordables et l'ambiance conviviale !
Les - : L'indépendance est réduite par rapport à un logement privé.
Les pistes pour trouver ton logement :
Pour trouver une location chez le propriétaire, les règles sont les mêmes qu'une location standard. Des sites internet spécialement dédiés à ce concept te permettront de trouver rapidement ton bonheur : chambrealouer.com, chez-l-habitant.com, etc.
4. Les cités "U" : €
Attention : ces logements sont prioritairement réservés aux étudiants boursiers.
Les cités U proposent des logements étudiants près du lieu d'études à petits prix. Plusieurs modes de logement sont proposés : des chambres meublés de 9m2 avec sanitaires et cuisine collectifs pour 200 euros par mois en moyenne ou bien des studios meublés en résidences conventionnées. Ces logements sont attribués par le CROUS et alloués sous condition de ressources. Ils se situent à proximité des campus : consulte la carte des cités U en France.
Les + : Le prix, la proximité avec l'université ou l'école et la convivialité sont de vrais avantages !
Les - : Les pièces communes et les règles intérieures peuvent décourager les plus indépendants.
La démarche pour obtenir un logement en cité U :
Il faut effectuer une demande de logement universitaire par l'intermédiaire du Dossier Social Etudiant (DSE). Il s'agit du même formulaire qui permet de bénéficier d'une bourse sur critères sociaux. Retrouve toute la procédure en détail sur www.cnous.fr.
Conseil : Anticipe ta démarche ! Le DSE est à remplir du 15 janvier au 30 avril pour l'année scolaire suivante.
5. Logement contre services : 0€/€
Si tu cherches une solution très économique et que tu as un peu de temps à donner, tu peux opter pour la solution « logement contre services ». En échange de quelques heures de petits services à un particulier (babysitting, ménage, aide aux devoirs, présence la nuit, etc.), tu bénéficieras d'un logement gratuit. Le nombre d'heures à effectuer est déterminé par rapport au prix moyen d'un loyer dans la zone choisie. Par exemple, en se basant sur un loyer moyen de 400 euros, tu ne devrais pas faire plus de 10 heures par semaine, sans quoi la famille devra t'offrir d'autres avantages. Bien sûr, l'accord varie selon chaque particulier et fonction de la ville, à toi de trouver le bon plan ! Établir un contrat de travail notifiant les obligations de chacun permettra de te clarifier tes droits et devoirs pour un accord plus sûr !
Témoignage :
Camille, 22 ans : « Pour me loger à Paris le temps d'un stage, j'ai opté pour cette solution économique ! En échange de 15 heures de baby-sitting par semaine, je disposais d'une chambre indépendante au cœur du quartier latin, à 3 minutes du logement de la famille. C'était très pratique et l'expérience avec les enfants a été très enrichissante. »
Les + : Tu peux être autonome sans te ruiner !
Les - : Cette option reste prenante et risque de t'épuiser si ton emploi du temps est déjà chargé !
Les pistes pour trouver ton logement contre services :
Sur internet, de nombreux sites offrent des annonces de « logement contre services » : annonceetudiant.com, www.logementcontreservices.fr, risehome.fr, welchome...
Connais-tu le logement intergénérationnel ?
De nombreuses associations mettent en relation les jeunes et les personnes âgées. Les associations qui organisent ce genre d'accords proposent plusieurs formules regroupant des obligations et tarifs différents. Il s'agit en général d'offrir une présence et quelques petits services (courses, ménage, cuisine, initiation à internet, etc). Ces associations sont souvent locales, voici quelques exemples : 1toit2generations.com en Savoie et Haute-savoie, leparisolidaire.fr à Paris... Renseigne-toi sur les associations existantes près de chez toi !
Conseil : Sur les sites gratuits, méfie-toi des annonces ne détaillant pas la nature du service demandé. Un manque de transparence peut cacher une annonce à caractère sexuel !
6. D'autres pistes.
Évidemment, si cet article liste les principales solutions de logement, il n'est pas exhaustif ! Tu peux également chercher d'autres pistes :
- L'internat : €
On ne pense pas toujours à cette solution qui est pourtant possible même dans le supérieur si ta formation se trouve dans un lycée (ex : BTS, classes prépa, etc.) ! De plus, les élèves des formations post-bac bénéficient en général d'un régime spécial pour plus de liberté et d'indépendance. Renseigne-toi auprès de ton établissement.
- Le foyer étudiant : €€
Géré par une association ou un organisme religieux, le foyer étudiant met à disposition une chambre meublée et propose également des systèmes de pension ou demi-pension. Tu peux retrouver une liste de certains foyers existants sur le site de l'union nationale des maisons d'étudiants sur unme-asso.com.
- Le logement à la ferme : €€
Le concept est de proposer des studios équipés tout confort dans des zones rurales à proximité d'un campus universitaire. Les prestations varient de 240 à 530 euros selon la zone et la superficie du logement. Attention, ces logements originaux ne sont proposés que dans les régions du Nord, Picardie et Bretagne. Plus d'infos sur campusvert.com.
Par Camille Decrozant et Samira Abdoul

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN LE LOGEMENT ÉTUDIANT : MODE D'EMPLOI !

Tom

27 ans

ANIMATEUR ET FORMATEUR COMMERCIAL

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (4)

Chantal 28 septembre 2014 16:10 #1
Je loue une chambre sur Cohebergement.com, c'est un site de cohébergement, tu loues ta chambre sur de courtes durées. Le petit plus est que les numéros de tel et email ne sont pas filtrés dans leur messagerie, du coup je trouve très vite un locataire.
Stépahnie 11 septembre 2014 14:54 #2
Bonjour !

Je viens de tomber sur votre article très bien fait. Bon ça fait un an mais peut être que ca peut en aider certains. Concernant la location d'un logement contre service, c'est vrai que cette solution est vraiment géniale. Je suis d'ailleurs à la recherche de ce type de location sur la région de Lyon. :) Si vous avez des pistes.

Pour info j'ai également trouver un autre article pas mal qui explique ce principe : http://blog.locatme.fr/post/67163493912/3-raisons-dadopter-la-location-dun-logement-contre

En espérant que ça puisse aider. Je retourne à mes recherches pour la rentrée.

Je reste à l'écoute de toute piste. Merci beaucoup !!

Steph
Laurent Guimier 30 juillet 2013 12:28 #3
Loulou48
Je trouve que louer une chambre chez l'habitant est un bon système si vous ne voulez pas vous ruiner. Ca se gère en direct avec le poprio ! Pour ma part je suis passé par chambrealouer.com et j'ai trouvé rapidement une chambre comme je cherchais !

Cette année je fais mes études sur Paris, j'ai trouvé mon logement en faisant du cohébergement. J'ai étais cohébergé durant une semaine à Paris, cette solution m'a permis de faire beaucoup d'économie, et surtout j'ai pu faire mes démarches sereinement, le couple qui m'a cohébergé m'a beaucoup épaulé.
Loulou48 14 juin 2012 10:08 #4
Je trouve que louer une chambre chez l'habitant est un bon système si vous ne voulez pas vous ruiner. Ca se gère en direct avec le poprio ! Pour ma part je suis passé par chambrealouer.com et j'ai trouvé rapidement une chambre comme je cherchais !