Les contrats de travail



Le contrat de travail est l'accord par lequel l'employé s'engage, pour un temps déterminé ou indéterminé, à fournir un travail au profit et sous l'autorité d'un employeur, contre un salaire que ce dernier s'engage à lui verser.


Il existe différents types de contrats de travail dont voici les principaux :

Le contrat à durée déterminée
En principe, le CDD ne peut excéder dix huit mois et il peut être renouvelé une seule fois. Le CDD est conclu pour une activité temporaire (remplacement, besoin saisonnier, accroissement temporaire d'activité...). Mais aujourd'hui, le recours à ce contrat touche de plein fouet les jeunes diplômés et fait office de période d'essai. Au terme du CDD, si les résultats escomptés ne sont pas atteints, l'entreprise ne renouvelle pas son engagement. En revanche, beaucoup de CDD débouchent sur des embauches en CDI.
Le contrat à durée indéterminée
C'est un contrat sans limitation de durée conclu entre un employeur et un salarié, qui peut être résilié à tout moment par chacune des parties moyennant le respect d'un préavis. Avec le CDI, le salarié est embauché par l'entreprise à long terme, avec en principe une période d'essai de plusieurs mois, à l'issue de laquelle, l'embauche est définitive. Si par la suite, l'employeur souhaite mettre un terme au contrat de travail, il doit disposer d'un motif réel et sérieux pour procéder au licenciement du salarié. (faute professionnelle, raison économique...).
Le contrat d'apprentissage
Ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans au plus, ce contrat repose sur le principe d'alternance pour une durée de 1 à 3 ans et offre une formation professionnelle au jeune. Le temps de la formation est partagé entre l'établissement et l'entreprise où un tuteur prend en charge l'apprenti. A l'origine orienté sur des formations type CAP, BEP, BTS, l'apprentissage a investi les grandes écoles. Décrocher un diplôme d'ingénieur ou d'école de commerce par ce biais est donc possible. Par ce contrat, le jeune perçoit davantage les réalités de l'entreprise, rendant la transition moins brutale. Enfin, l'apprenti est rémunéré en fonction de son âge et de l'année d'exécution du contrat soit par exemple et au minimum 41% du Smic la première année jusqu'à 78% du salaire conventionnel en troisième année pour les plus de 21 ans.
Le contrat de professionnalisation
En général très apprécié des entreprises, ce contrat concerne des jeunes entre 16 et 25 ans ainsi qu'aux demandeurs d'emploi âgés de 26 ans et plus qui souhaitent acquérir une qualification. Il peut s'agir d'un CDD d'une durée entre 6 et 12 mois ou d'un CDI comportant une période de professionnalisation. Le contrat peut être renouvelé une seule fois si le bénéficiaire n'a pas obtenu son diplôme. Le contrat prévoit que le jeune consacre un quart de son temps de travail au minimum à sa formation, le temps restant étant passé en entreprise.
Le contrat de stage
La signature d'une convention avec l'entreprise et le versement d'une gratification (à hauteur minimale de 30% du smic) pour tout stage dont la durée excède trois mois, sont obligatoires

pub

Jules 18 ans

Sud Formadia

Discuter avec Jules

Découvrir d'autres étudiant(e)s »

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (1)

Matthieu 14 octobre 2008 13:03 #1
Je pense que toute expérience est bonne à prendre, surtout en début de carrière ! Un CDD permet pour ceux qui ne savent pas encore exactement ce qu'ils veulent faire de multiplier les expériences. C'est un moyen pour l'employeur et l'employé de rectifier le tir si cela ne convient pas et de renégocier les termes du contrat si tout s'est bien passé. Un jeune, embauché en CDD peut s'avérer extrêmement utile et compétent. Par conséquent l'entreprise qui aura consenti un effort de formation lui proposera certainement par la suite un contrat à durée indéterminée.