Louise, 24 ans, auditrice financière



Louise est auditrice financière : lorsqu'une entreprise la contacte, elle se rend sur place pour vérifier avec minutie la bonne tenue de ses finances. À partir de son "enquête", elle établit un diagnostic sur la santé financière de l'entreprise. Elle raconte.

Quel est votre parcours ?
Après avoir obtenu mon bac ES en 2003, j'ai passé et réussi le concours de l'IPAG Paris, une école de commerce. J'y ai passé quatre années, au cours desquelles j'ai pu, en plus de ma formation, effectuer de nombreux stages. Puis, en 5ème année, j'ai intégré sur concours l'IAE Paris, à l'Université. J'y ai préparé un master Contrôle-Audit en alternance, au sein d'un cabinet d'audit.
Pourquoi avoir choisi cette voie ?
En intégrant l'IPAG, je voulais m'orienter vers la finance. Même si mes stages se sont bien passés, ça ne me plaisait pas plus que ça. Le fait d'avoir fait mon alternance dans le contrôle de gestion m'a permis de découvrir ce métier. Pour un début de carrière, c'est un poste idéal.
En quoi consiste votre métier ?
Notre rôle est de veiller à la bonne santé financière des entreprises. Pour cela, ces dernières font appel à nous, afin de vérifier leurs comptes. Nous nous assurons que les chiffres de l'entreprise sont corrects, cohérents, qu'il n'y a pas d'activité frauduleuse. Nous prenons garde enfin à la stabilité de l'entreprise, pour pallier à d'éventuels effondrements. Compte tenu de tous ces éléments, nous pouvons dresser un rapport d'audit complet.
Avec qui travaillez-vous ?
Nous travaillons par équipe de quatre ou cinq, en groupe. C'est important, ça nous permet de nous relayer sur les projets et de nous conseiller.
Nos clients n'ont pas un « profil type ». Petites et moyennes entreprises, dans des secteurs d'activité très variés. Cela peut aller de spécialistes de l'électronique de pointe à des négociants en poissonnerie !
Qu'appréciez-vous le plus dans votre métier ?
C'est justement cette variété dans les missions. Cela nous permet de ne jamais tomber dans la lassitude. De plus, les auditeurs de mon équipe sont plutôt jeunes et dynamiques. L'ambiance est bonne. Enfin, ce métier est vraiment formateur et offre des perspectives d'évolution intéressantes. On peut encadrer une équipe avec 3 ou 4 années d'expériences derrière soi. C'est motivant.
Et le moins ?
Il faut savoir composer avec des horaires contraignants. Je travaille souvent tard le soir et il m'arrive fréquemment d'être sur le terrain les week-ends et jours fériés. Dans ce métier, nous ne comptons pas nos heures...
Quelles qualités faut-il pour être un bon auditeur financier ?
Un bon auditeur doit être avant tout extrêmement rigoureux et avoir une volonté en acier trempée, du fait des horaires. Mais il doit également être curieux, et apprécier le travail en équipe. Enfin, la maitrise d'une langue étrangère est primordiale, si on veut avoir des possibilités d'évolution !
Par Eric Gillaux

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN LOUISE, 24 ANS, AUDITRICE FINANCIÈRE

André-Marie

25 ans

École

UNIVERSITÉ CATHOLIQUE DE LYON - IDHL

Domaine

MASTER EN DROIT INTERNATIONAL DES DROITS DE L'HOMME

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié