Marianne, 37 ans, technicienne de la police scientifique



Une experte à Lyon

Vêtue d'une combinaison intégrale, une charlotte sur la tête et un masque sur la bouche, Marianne scrute une scène d'infraction à la recherche d'indices. « Je photographie et relève les traces et indices afin de matérialiser l'infraction et d'identifier les auteurs. Je travaille avec les policiers qui mènent l'enquête, et avec le médecin légiste en cas d'homicide. C'est un travail d'équipe ! » Cambriolages, viols, suicides, homicides, les interventions sont variées. De retour du terrain, Marianne analyse les traces papillaires collectées (qui proviennent d'un épiderme) et les envoie au fichier automatisé des empreintes digitales pour comparaison. Le reste des indices est envoyé en laboratoire spécialisé. « Un technicien de la police scientifique peut aussi travailler en laboratoire, où il effectue les analyses. C'est un autre aspect du métier que j'aimerais découvrir. » Marianne peut aussi faire des prélèvements sur les gardés à vue : après réalisation du profil ADN, ils alimenteront le fichier national automatisé des empreintes génétiques. « Le métier évolue avec les nouvelles technologies. On peut déterminer un profil ADN grâce à une minuscule gouttelette de sang. Les laboratoires sont équipés d'appareils d'analyse de plus en plus performants. »
SA FORMATION :
Bac S
+ licence
+ maîtrise de biologie.
Par Diane Dussud

ORIENTATION

Liste des conseillers en orientation
près de chez vous.

PSYCHO-TESTS

Quels métiers sont faits pour toi.

pub

DISCUTE AVEC UN
ÉTUDIANT EN MARIANNE, 37 ANS, TECHNICIENNE DE LA POLICE SCIENTIFIQUE

Sarah

25 ans

ESPÉ

Ajouter un commentaire


Votre email ne sera jamais publié

Liste des Commentaires (40)

ifires 15 octobre 2012 19:31 #1
bonjour. collaborez vous avec d'autre service de sécurité étranger.
nessa1381 13 septembre 2012 17:47 #2
bonjour , j'aimerais etre technicien de la police scientifique mais en belgique ou puis je faire mes etudes ?
Léa 22 avril 2012 18:48 #3
Bonjour je m'appelle Léa, je suis une lycéenne et en raison d'un projet scolaire, j'aimerai que vous répondiez par mail à quelques unes de mes questions sur le métier de police scientifique. J'ai cherché beaucoup de contacts, en vain.. pourriez-vous m'aider sinon? serait-ce possible? merci d'avance, cordialement Léa.
Evans 31 mars 2012 19:22 #4
Bonjour, actuellement élève de première S, j'aimerais plus tard être technicien en balistique à l'IRCGN. J'aimerais savoir l'orientation post-bac la plus appropriée pour devenir technicien en balistique, pouvez-vous m'aider? Merci. Et une autre question, un technicien de l'IRCGN est-il considéré comme gendarme ou civil?
Abigaël 21 mars 2012 22:25 #5
Bonjour je m'appelle abigael et je souhaiterais devenir ingénieur en laboratoire dans la police scientifique.. Comment je peut faire concrètement ?